MSF condamne l’interdiction faite aux femmes de travailler pour les ONG et leur élimination de la vie publique en Afghanistan

Publié le

MSF condamne l'interdiction faite aux femmes de travailler pour les ONG et leur élimination de la vie publique en Afghanistan

Alors que de plus en plus de restrictions s’abattent depuis plusieurs mois sur les femmes en Afghanistan restreignant davantage leur participation à la vie quotidienne, comme leur accès à l’éducation, Médecins Sans Frontières (MSF) condamne fermement la dernière directive de l’Émirat islamique qui ôte aux femmes leur droit à travailler pour des organisations non gouvernementales et les bannit de la vie sociale. 

« Les femmes représentent plus de 51% de notre personnel médical, soit environ 900 docteurs, infirmières et autres professionnelles de santé qui s’efforcent de prodiguer les meilleurs soins possibles à des milliers d’Afghans. Cette dernière directive est une étape de plus dans la mise en œuvre d’une politique qui vise à expurger de la vie publique toute présence féminine, et ce au détriment de tous et de toutes »

selon Filipe Ribeiro, représentant pays MSF en Afghanistan.

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

Pacte migration et asile : lettre ouverte aux députés européens

Ce lundi 18 décembre, journée internationale des migrants, s’ouvre à Bruxelles une phase décisive dans les négociations autour du Pacte européen sur la migration et l’asile. Dans une lettre ouverte aux...

Gaza : les hôpitaux débordés, MSF apporte des soins chirurgicaux et fournit des médicaments

Les équipes de Médecins Sans Frontières à Gaza préparaient dimanche 8 octobre des donations de médicaments et de matériel médical à destination des hôpitaux et des structures de santé de l’enclave...

close