Urgence humanitaire en Méditerranée : SOS MEDITERRANEE lance un appel aux dons

Publié le 23 juin 2020 en accès grand public
Commentaire(s) :

L’Ocean Viking repart en mer pour sauver des vies.

Alors que la situation en Méditerranée centrale ne cesse de se dégrader, SOS MEDITERRANEE reprend ses opérations de sauvetage en mer. L’Ocean Viking a quitté le port de Marseille ce matin, avec une nouvelle équipe médicale à bord. Depuis la fin de son partenariat médical avec Médecins Sans Frontières, SOS MEDITERRANEE s’est réorganisée afin de poursuivre sa mission. Ces changements impliquent des coûts supplémentaires pour l’association, qui en appelle à la générosité de tous les citoyens européens.

SOS MEDITERRANEE lance un appel à la générosité des citoyens

Suite à la fin de son partenariat médical avec Médecins Sans Frontières annoncée en avril 2020, SOS MEDITERRANEE s’est réorganisée : l’équipe à bord de l’Ocean Viking est composée de 22 membres, comprenant des marins-sauveteurs et pour la première fois depuis le début de ses opérations, une équipe médicale internalisée. L’association a recruté quatre professionnels de santé : un médecin, deux infirmières et une sage-femme. En moyenne, 550 consultations médicales par mois ont été effectuées à bord de l’Ocean Viking durant les six premiers mois en mer. SOS MEDITERRANEE gèrera également l’approvisionnement des médicaments et des consommables pour la clinique située sur le pont arrière du navire. En outre, SOS MEDITERRANEE doit désormais prendre à sa charge l’intégralité des frais maritimes (affrètement du navire, fuel, etc), ainsi que l’ensemble des besoins essentiels des rescapés (nourriture, kits de première nécessité).

« Le retrait de Médecins Sans Frontières impacte l’équilibre financier de notre mission » explique Sophie Beau, directrice générale de SOS MEDITERRANEE. « SOS MEDITERRANEE en appelle à la générosité de tous les citoyens européens, des mécènes et des collectivités territoriales. Pour continuer de sauver des vies en mer, nous avons besoin de dons ! ».

Face à une situation chaotique en Méditerranée centrale, l’urgence de reprendre la mer

En mars 2020, SOS MEDITERRANEE a dû stopper momentanément ses opérations de sauvetage en mer en raison de la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19. Pendant plusieurs semaines, l’association a préparé la reprise de ses opérations en mer en mettant en place des protocoles COVID-19, afin d’opérer de la manière la plus sécurisée possible et de protéger au mieux l’équipe et les futurs rescapés.

« Il y a urgence à reprendre la mer, car la situation humanitaire est extrêmement préoccupante en Méditerranée centrale. Des milliers de personnes continuent de tenter de fuir la Libye sur des embarcations de fortune et se retrouvent en danger de mort », ajoute Sophie Beau. « Notre association a été créée le 20 juin 2015. Cela fait 5 ans que la situation s’aggrave en Méditerranée centrale. Mais en 5 ans, grâce à une mobilisation exceptionnelle de la société civile, nous avons pu secourir plus de 31 000 personnes ! » conclut Sophie Beau.

#NavireAmbulance



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 :