Contrat aidés : La CPCA et l’USGERES demandent une clarification de l’intervention des associations

Publié le 31 octobre 2008 en accès
Commentaire(s) :

Le Président de la République a annoncé le mardi 28 octobre une enveloppe
supplémentaire de 100 000 contrats aidés pour l’année 2009 pour maintenir dans
l’emploi des personnes qui pourraient en être exclues en raison de la crise
économique. Le secteur associatif, directement sollicité dans la mise en œuvre
de ces contrats, souscrit à cet objectif tout en déplorant l’instabilité des
dispositifs ainsi qu’une politique non concertée et manquant de visibilité sur
le long terme.

La Confédération Permanente des Coordinations Associatives (CPCA) et l’Union de
Syndicats et Groupements d’Employeurs Représentatifs dans l’Economie Sociale
(USGERES) estiment que le déploiement de nouveaux contrats aidés dans le
secteur associatif doit être accompagné d’un certain nombre de préalables afin
de sécuriser l’activité des associations et l’accompagnement des employeurs
dans le développement de l’emploi.

Il apparaît pour le moins paradoxal d’annoncer une hausse des contrats aidés
tout en remettant en cause, par ailleurs, les aides aux associations dans un
certain nombre de ministères –en 2008 comme en 2009 - avec pour conséquence la
fragilisation des porteurs de projets. La CPCA et l’USGERES rappellent que le
développement de l’emploi dans le secteur associatif est un moyen au service
d’une activité qui doit être confortée dans ses fondements sans quoi toute
politique d’emploi est vaine.

Par ailleurs, la CPCA et l’USGERES sont prêtes à travailler à la recherche de
solutions pour développer les opportunités d’emploi dans le secteur associatif
à condition que cela fasse l’objet d’un partenariat qui ne se réduise pas aux
seuls contrats aidés.

Ainsi, la CPCA et l’USGERES demandent, afin de bénéficier d’une reconnaissance
équivalente à celle accordée aux entreprises du secteur marchand :

- L’ouverture d’une concertation au plus haut niveau de l’Etat sur la politique
d’emploi aidé dans le secteur non marchand, notamment pour le déploiement du
contrat unique d’insertion en 2010 ;
- L’examen et la mise en œuvre d’un train de mesures techniques dans le cadre de
la programmation 2009, tant pour les bénéficiaires de contrats aidés que pour
les employeurs, associant les représentants des réseaux associatifs et les
collectivités territoriales ;
- La création dès 2009 dans le cadre de la convention « Agir pour l’emploi »,
d’un pôle de ressources transversal intersectoriel sur l’emploi dans les
associations mettant en synergie les coordinations associatives, les centres
nationaux d’appui et de ressources (CNAR) et les syndicats d’employeurs pour
accompagner les employeurs associatifs dans le développement des politiques
publiques d’emploi dans les secteurs porteurs (aide à domicile, animation,
sanitaire et social, sport…).

Agit-on dans l’urgence ou sommes-nous capables de penser une politique de
l’emploi aidé qui soit une des composantes d’une véritable politique économique
dans le secteur associatif ?



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2003 :