Présentation de l’activité de la Fondation Armée du Salut

Publié le 16 mai 2004 en accès
Commentaire(s) :

120 ans d’innovation sociale

De l’accompagnement des anciens prisonniers à la création des "soupes de nuit" ; de la Banque alimentaire aux Centres d’Accueil d’Urgence ; du lancement de la collecte de vêtements dans le monde à la création d’un département international à Londres, spécialisé dans les catastrophes naturelles... l’Armée du Salut a contribué depuis plus d’un siècle à faire progresser la dignité de l’Homme. Avec ceci d’original : elle a su répondre aux besoins de son temps et adapter en permanence ses propres actions.

L’Armée du Salut a été fondée en Angleterre, en pleine révolution industrielle, à la fin du XIXème siècle, par le pasteur William Booth, et son épouse Catherine, saisis par le drame de la condition ouvrière. L’institution a toujours refusé la fatalité de la détresse. Sa volonté de soutenir les personnes en difficulté s’exprime aujourd’hui en France à travers la Fondation Armée du Salut* dont l’action est fondée autour de trois lignes directrices : secourir, accompagner, reconstruire.

*La dimension spirituelle, d’obédience protestante, est portée par la Congrégation Armée du Salut, membre de la Fédération protestante de France.

Une armée de paix
William Booth

L’Armée du Salut naît en pleine révolution industrielle, à la fin du XIXème siècle. Elle est fondée, en 1878, par le pasteur anglais William Booth, choqué par le spectacle des foules ouvrières qui s’entassent dans les quartiers pauvres de l’Est londonien. Tandis que Karl Marx trouvera dans les bas-fonds de l’East End les fondements de son idéologie révolutionnaire matérialiste et athée, William Booth propose un autre moyen de salut à ces populations qui vivent dans la misère.

Pour lui, le changement ne s’opère pas au niveau des masses mais en chaque individu. Le progrès social, politique et économique doit découler d’une profonde transformation intérieure de l’homme, réconcilié avec lui-même par la puissance de l’Evangile. Mais William Booth, réaliste, sait aussi qu’avant de parler à quelqu’un du Royaume des cieux, il faut pouvoir lui proposer des conditions de vie décentes sur terre. C’est l’origine de la devise devenue populaire : "Soup, soap, salvation" ( Soupe, savon, salut). Ces valeurs s’incarnent aujourd’hui dans les deux structures qui composent l’Armée du Salut en France, la Congrégation, chargée de la mission spirituelle, et la Fondation, chargée de la mission sociale.

Une structure militaire

En homme pragmatique et en bon stratège, William Booth s’inspire du modèle militaire pour regrouper et mettre à l’œuvre les nombreux convertis qui le suivent. Son organisation aura donc une hiérarchie, une discipline, un uniforme, des règlements. Cette méthode fait la preuve de son efficacité.

Aujourd’hui, l’Armée du Salut est une structure internationale implantée dans 109 pays et rassemble 2,5 millions de salutistes à travers le monde. Elle intervient partout où la nécessité l’exige et où son aide est acceptée. Le Quartier Général International, basé à Londres, est placé sous l’autorité d’un Général qui coordonne l’action au niveau mondial et fixe les grandes orientations. Chaque territoire possède un Quartier Général National. En France, le chef de territoire est le Colonel Edouard Braun.

Si l’Armée du Salut est présente en France depuis 1881, sa structure a évoluée. L’Armée du Salut des débuts crée l’Association des Œuvres Françaises de Bienfaisance de l’Armée du Salut, reconnue d’utilité publique en 1931. Après avoir été interdite sous l’Occupation, l’AOFBAS renaît. Depuis le 11 avril 2000, l’Armée du Salut est scindée en deux ; la Fondation Armée du Salut et la Congrégation Armée du Salut.

La Congrégation Armée du Salut, dont la devise est "Avec Dieu, avec l’autre, avec soi", porte les valeurs de l’Armée du Salut. Elle dispose aujourd’hui de 25 postes dévangélisation dans toute la France et anime une aumônerie dans nombre d’établissements de la Fondation.

La Fondation Armée du Salut, dont la devise est "Secourir, accompagner, reconstruire", emploie 1600 salariés et compte 43 établissements d’action sociale en France. Elle est habilitée à recevoir legs et donations et fonctionne pour beaucoup grâce à la générosité de ses donateurs.



2 Messages

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2004 :