Réforme de la formation professionnelle : l’UDES formule ses propositions

Publié le

Réforme de la formation professionnelle : l'UDES formule ses propositions

Alors que s’est ouverte fin septembre la négociation entre les partenaires sociaux sur la formation professionnelle,
l’UDES entend contribuer au débat pour une réforme ambitieuse et tirer les enseignements de la précédente réforme
de 2009.

Malgré les progrès dus aux réformes successives, l’UDES
considère que la formation professionnelle en France ne
bénéficie pas encore suffisamment aux personnes non
qualifiées, aux jeunes et aux TPE. De plus, le cloisonnement
entre formation initiale et formation continue demeure
trop important, obérant les opportunités d’évolution des
individus.

Toutefois, l’UDES note avec satisfaction la dynamique
vertueuse initiée par les emplois d’avenir en matière de
formation et d’insertion professionnelle des jeunes. La
création prochaine du Conseil national Education-Economie
sous l’égide du Ministère de l’Education nationale auquel
l’UDES participe, permettra de renforcer les liens entre
l’école et le monde économique.

Par ailleurs, les organisations professionnelles du hors
champ, qui représentent 30% des salariés en France, ne
sont pas suffisamment associées à la gouvernance du
système de formation (FPSPP, CNFPTLV, CCREFP).

Pour répondre à ces différents constats, l’UDES a
formulé des propositions sur les ressources du plan de
formation, la GPEC (Gestion prévisionnelle de l’emploi
et des compétences), l’accompagnement les dispositifs
de formation, le compte personnel de formation,
la représentation des employeurs de l’économie
sociale et solidaire dans les institutions nationales et
territoriales de la formation professionnelle et dans les
CCREFP (Comité de Coordination Régional de l’Emploi et
de la Formation Professionnelle), l’adhésion aux OPCA
des entreprises de l’économie sociale et solidaire non
constituées en branche professionnelle.

Autres articles dans cette rubrique

Arrêts de travail et congés payés : L’UDES demande au ministre du Travail de sécuriser rapidement le champ du futur projet de loi

A la suite de la décision du Conseil constitutionnel sur les dispositions légales concernant l’acquisition de congés payés pendant des absences pour maladie, l’UDES demande au ministre du Travail...

Discours de politique générale. L’UDES s’inquiète de l’absence de vision structurelle du financement des politiques de solidarité dans un contexte de tensions fortes dans les territoires

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire porte le besoin d’une vision structurelle du financement des politiques de solidarité. Dans le contexte social actuel de tensions, l’UDES...

Loi Immigration. La loi validée par le Conseil constitutionnel ne répond toujours pas aux enjeux de recrutement dans les métiers en tension de l’ESS

Pour Hugues Vidor, président de l’UDES « Si nous saluons les mesures censurées par le Conseil constitutionnel dans sa décision du 25 janvier, nous déplorons qu’en validant une version contraignante...

close