L’Usgeres signe avec 3 Confédérations syndicales de salariés une déclaration sur l’emploi des jeunes dans l’économie sociale

Publié le

L'Usgeres signe avec 3 Confédérations syndicales de salariés une déclaration sur l'emploi des jeunes dans l'économie sociale

L’Usgeres (Union de Syndicats et Groupements d’Employeurs Représentatifs dans l’Économie
sociale) et 3 Confédérations syndicales de salariés (la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC) ont signé,
le 6 février dernier, une déclaration paritaire sur l’insertion professionnelle et l’emploi des
jeunes dans l’économie sociale.

L’objectif de cette déclaration : développer des actions afin de favoriser l’insertion et l’emploi des
jeunes dans l’économie sociale.

Les signataires de cette déclaration paritaire s’engagent à développer les axes de progrès suivants :
- Communiquer sur l’économie sociale auprès des jeunes sur la base de partenariats avec
l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et les réseaux d’accueil et
d’accompagnement. Le but : permettre aux jeunes de mieux connaître les branches et
secteurs de l’économie sociale et leurs métiers.
- Dans le cadre de la convention cadre FPSPP [1] / État 2013-2015, solliciter le CPNFP [2] sur la
formation et l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi de moyenne et
longue durée et notamment les jeunes.
- Développer des actions visant à favoriser l’accès des jeunes à l’emploi dans l’économie
sociale. L’objectif est notamment de mettre en place des dispositifs favorisant l’insertion des
jeunes dans les structures de l’économie sociale (parcours d’intégration, tutorat, …).
- Appuyer le développement de l’alternance au sein de l’économie sociale afin de
développer l’employabilité des jeunes.
- Encourager les pouvoirs publics à mettre en place un dispositif de soutien à
l’embauche des jeunes en CDI en ciblant notamment les métiers en tension identifiés dans
l’économie sociale. Tel qu’imaginé, celui-ci permettrait à toute entreprise embauchant un
jeune de moins de 26 ans en CDI – demandeur d’emploi de moyenne et longue durée et des
sortants de contrats aidés, d’apprentissage et de professionnalisation – de bénéficier d’une
aide de la part de l’État. En contrepartie, des actions de formation concourant à la sécurisation
des parcours professionnels seraient proposées aux salariés.
- Renforcer l’observation sur l’emploi des jeunes dans l’économie sociale. Il s’agirait de
mettre en place des études sur l’emploi, l’accueil et l’intégration des salariés jeunes au sein
des entreprises de l’économie sociale en lien avec les branches et secteurs professionnels.
Ces études permettraient de disposer de données quantitatives et qualitatives afin d’affiner la
connaissance de la population jeunes dans l’économie sociale.
- Favoriser la mise en oeuvre d’une démarche de GPEC3 dans les branches et secteurs
professionnels de l’économie sociale et au niveau interbranches. L’objectif est de permettre
une pérennisation des emplois, des entreprises et leur développement, le renforcement de
l’attractivité du secteur, la fidélisation des salariés et la sécurisation des parcours
professionnels dans l’économie sociale.

En conclusion de cette déclaration, les signataires envisagent que celle-ci préfigure l’ouverture
d’une négociation sur l’insertion professionnelle et l’emploi des jeunes dans l’économie
sociale.

« L’économie sociale représente 10% de l’emploi en France. Chaque année, 1 emploi sur 5 est créé
par les entreprises du secteur4. Cependant, peu de jeunes connaissent l’économie sociale et ses
perspectives d’emploi. Par ailleurs, le secteur va devoir faire face, ces prochaines années, à
différentes évolutions et notamment, aux départs en retraite massifs d’ici à 2020. Il est donc
indispensable pour l’Usgeres de s’engager pour favoriser l’emploi des jeunes dans l’économie
sociale » souligne Alain Cordesse, Président de l’Usgeres.

Cette déclaration a été élaborée dans le cadre du Groupe de Dialogue Social transversal de
l’économie sociale (GDS). Ce groupe est un lieu de débats, de propositions et de préconisations
autour de la pratique du dialogue social transversal dans l’économie sociale. Il est constitué de
représentants de l’Usgeres et des 5 confédérations syndicales de salariés. Il poursuit une double
mission de travail d’exploration et d’impulsion de la négociation dans le champ transversal de
l’économie sociale.

[1Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels

[2Comité Paritaire National pour la Formation Professionnelle

Autres articles dans cette rubrique

Assurance chômage : La réforme annoncée n’améliorera pas la situation du marché du travail et pénalisera les demandeurs d’emploi

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire regrette que les mesures annoncées par le Gouvernement ne soient pas adaptées à la réalité de terrain. Porteuse de propositions concrètes et...

Elections européennes : L’UDES plaide pour plus d’attention envers les TPE et le développement des compétences

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire publie ses propositions en amont des élections européennes à l’intention des candidats à la députation. Priorités au dialogue social européen, au...

Contrat de professionnalisation. L’UDES déplore la fin d’une aide incitative à l’emploi des jeune

L’UDES considère la suppression au 1er mai 2024 de l’aide aux employeurs pour le recrutement de salariés en contrat de professionnalisation comme une contradiction dans un contexte de lutte contre la...

close