Professions intermédiaires des entreprises : les raisons d’une envolée des diplômes

Publié le

Professions intermédiaires des entreprises : les raisons d'une envolée des diplômes

Agents de maîtrise, techniciens, commerciaux, administratifs et gestionnaires : les professions intermédiaires des entreprises connaissent une élévation sensible de leurs niveaux de diplôme au cours des 25 dernières années. Ce mouvement traduit la dynamique propre de l’offre de certifications, reflet de la hausse généralisée des niveaux d’éducation, mais il s’explique également par les transformations de l’emploi et des métiers exercés par les professions intermédiaires des entreprises.

Dans sa nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS ), l’INSEE situe les professions intermédiaires entre les cadres et les ouvriers ou employés. Ces professions constituent une catégorie aussi importante en termes d’emplois (7 millions en 2018, soit 26 % de l’emploi total) qu’hétérogène en termes de métiers, avec pas moins de sept catégories différentes (voir graphique 1). Trois d’entre elles regroupent les professions intermédiaires des entreprises, qui concernent 4,5 millions d’emplois (56 % de la catégorie) et font l’objet de ce Céreq Bref : les contremaîtres et agents de maîtrise, les techniciens, et les professions intermédiaires administratives et commerciales des entreprises (PIACE).

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

L’EPIDE accélère son virage numérique pour booster l’insertion socioprofessionnelle des jeunes

L’EPIDE, Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi, accélère sur le numérique ! Cet opérateur de l’État, qui accompagne chaque année plus de 4 000 jeunes en situation de décrochage ou de vulnérabilité,...

close