Emplois d’avenir : l’Usgeres signe avec l’État un protocole d’engagement

Publié le

Emplois d'avenir : l'Usgeres signe avec l'État un protocole d'engagement

Alain Cordesse, Président de l’Usgeres (Union de syndicats et Groupements
d’Employeurs Représentatifs dans l’Économie Sociale), signe aujourd’hui, à l’Hôtel
Matignon, avec le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, un protocole d’engagement sur
la mise en œuvre des emplois d’avenir.

L’objectif de ce protocole : mobiliser les employeurs de l’économie sociale et solidaire dans
le cadre de la mise en œuvre des emplois d’avenir.

À travers ce protocole, l’Usgeres s’engage à :
- promouvoir les emplois d’avenir auprès des syndicats d’employeurs du secteur et les outiller pour une mise en œuvre optimale,
- développer les relations avec les prescripteurs de l’emploi pour une
intermédiation efficace entre jeunes et employeurs et un suivi sur la durée du
parcours professionnel du bénéficiaire de l’emploi d’avenir,
- mobiliser les branches professionnelles dans la réflexion sur le développement de parcours professionnels qualifiants pour les jeunes,
- alimenter la réflexion globale visant l’anticipation des sorties des contrats dans une logique d’emploi de qualité.

Pour cela, l’Union travaillera à :
- l’identification des syndicats d’employeurs et des territoires en capacité de
mobiliser les employeurs sur le développement des emplois d’avenir et
l’accompagnement de ces derniers dans la mise en œuvre,
- la mise en place d’une collaboration avec les missions locales afin de mettre en relation des jeunes avec les employeurs, en amont de l’emploi, pendant l’emploi et en anticipation de la sortie de l’emploi,
- l’identification, branche par branche, des conditions de financement de
parcours qualifiants pour les jeunes et notamment, les jeunes non qualifiés, en
mobilisant les dispositifs de formation et l’ingénierie adéquats en lien avec l’OPCA Uniformation et les régions,
- la mise en œuvre d’une réflexion avec les réseaux de l’économie sociale et solidaire et les organisations patronales hors économie sociale et solidaire sur les parcours professionnels des jeunes en sortie d’emplois d’avenir en repérant les besoins de recrutement.

L’État s’engage notamment à :
- prendre en charge les emplois d’avenir pour le secteur non marchand au taux de 75% de la rémunération brute du SMIC,
- mobiliser l’ensemble de ses partenaires, notamment les régions, les OPCA et le FPSPP, afin de favoriser une offre de formation diversifiée et adaptée aux activités des adhérents de l’Usgeres et aux compétences dont l’acquisition est visée par les jeunes bénéficiaires en emploi d’avenir.

L’Usgeres souhaite cependant que l’État apporte des précisions sur le financement de la formation des jeunes non qualifiés et notamment des parcours qualifiants et du tutorat.

La signature de ce protocole est une nouvelle étape dans l’engagement de l’Usgeres pour l’emploi, et plus particulièrement, l’emploi des jeunes, dans l’économie sociale et solidaire. Il s’agit en effet d’une problématique centrale pour le secteur puisqu’on estime à 608 000 le nombre de postes à pourvoir d’ici 10 ans suite aux départs massifs à la retraite. Par ailleurs, au moment où le chômage touche près d’un quart des jeunes, il est indispensable pour les employeurs de l’économie sociale et solidaire de jouer un rôle actif dans l’accès à l’emploi de la jeunesse. Il s’agit d’une obligation morale. » souligne Alain Cordesse, Président de l’Usgeres.

Ce protocole d’engagement fait suite à la conclusion d’un partenariat de 3 ans entre l’Usgeres et le ministère délégué à l’économie sociale et solidaire, signé par Alain Cordesse et Benoît Hamon, le 16 octobre dernier, sur l’appui à la mise en œuvre des dispositifs publics d’emploi.

Autres articles dans cette rubrique

Elections législatives : Les employeurs de l’ESS appellent le futur gouvernement à un changement de méthode et au consensus

L’UDES appelle à la reconnaissance du rôle majeur des partenaires sociaux et à la création d’un ministère de l’économie sociale et solidaire (ESS) rattaché à Bercy. « Il est de la responsabilité du...

Elections législatives : Pour la défense des valeurs de la République

Aux lendemains du premier tour des élections législatives, sur une grande partie du territoire, les Françaises et les Français sont confrontés à un vrai choix de société. A l’occasion du second tour,...

close