L’Usgeres signe avec l’UNML un protocole de coopération

Publié le

L'Usgeres signe avec l'UNML un protocole de coopération

L’Union de Syndicats et Groupements d’Employeurs Représentatifs dans l’Économie Sociale
(USGERES) a signé, le 29 janvier dernier, un protocole de coopération avec l’Union Nationale des
Missions Locales (UNML) à l’occasion d’une matinée dédiée à l’emploi dans l’ESS organisée à Bercy
par Benoît Hamon, Ministre délégué en charge de l’Economie sociale et solidaire et de la consommation.

L’objectif de ce protocole est de favoriser le développement de l’emploi des jeunes dans l’économie sociale
et solidaire en sensibilisant et mobilisant les employeurs, en développant la visibilité et l’attractivité du secteur auprès
des jeunes et en travaillant à l’amélioration du processus d’intermédiation entre jeunes et employeurs et aux conditions
d’une insertion professionnelle réussie.

À travers ce protocole, l’Usgeres s’engage notamment à :
- Sensibiliser les employeurs de l’économie sociale et solidaire aux enjeux du renouvellement de la main d’œuvre
pour le secteur, dans une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).
- Informer les Associations et ou Unions Régionales des Missions locales (ARML/URML) de la réalité et la diversité
des métiers de l’économie sociale et solidaire à travers le guide des métiers de l’économie sociale et solidaire et
l’utilisation du Portail de l’emploi dans l’économie sociale et solidaire.
- Participer à des manifestations organisées par les ARML/URML pour présenter aux jeunes les métiers de l’économie
sociale et solidaire.

L’UNML s’engage quant à elle à :
- Informer et sensibiliser les Missions locales, au travers de leurs ARML/URML sur l’économie sociale et solidaire,
les entreprises concernées, les emplois et les métiers couverts.
- Accompagner la réflexion des Missions locales et des ARML/URML sur les initiatives qui peuvent être engagées
dans les territoires pour favoriser le rapprochement des jeunes et des entreprises de l’économie sociale et solidaire.
- Accompagner dans les territoires l’organisation, par les ARML/URML, de sessions d’information et de sensibilisation
des professionnels des Missions locales aux perspectives d’emplois et de qualification professionnelle des jeunes
dans l’économie sociale et solidaire.

Les Chiffres clés qui ont concouru à la signature du protocole
- près d’un quart des jeunes de moins de 25 ans sont au de chômage,
- les salariés de moins de 30 ans représentent environ 15% des effectifs de l’économie sociale et solidaire,
soit deux fois moins que dans le secteur privé,
- les besoins en main d’œuvre dans le secteur de l’économie sociale et solidaire vont fortement croître d’ici à
2020. On estime à 608 000 le nombre de postes à pourvoir d’ici 10 ans suite aux départs massifs à la retraite,
- les jeunes connaissent mal le secteur de l’économie sociale et solidaire et ses potentialités d’emplois,
- l’Usgeres vient de lancer le Portail de l’emploi dans l’économie sociale et solidaire qui doit permettre de
rapprocher les jeunes et les demandeurs d’emplois des secteurs de l’ESS

La promotion de l’économie sociale et solidaire, de ses métiers et de ses entreprises auprès des jeunes est donc un
enjeu majeur pour les entreprises du secteur dans prochaines années.

Par ailleurs, l’Usgeres lancera début 2013, une expérimentation sur l’emploi des jeunes dans l’économie sociale
et solidaire dans trois bassins d’emplois (Rhône-Alpes, PACA, Nord-Pas de Calais) afin de :
- Étudier les freins et les leviers relatifs au développement de l’emploi des jeunes dans les entreprises de l’économie
sociale et solidaire dans les territoires.
- Identifier les conditions de réussite de la mise en relation des jeunes avec les employeurs sur l’ensemble des
dispositifs d’emplois et notamment des emplois d’avenir et des contrats de génération, les conditions d’un suivi et
d’un accompagnement réussis du bénéficiaire et de son insertion professionnelle durable.

Un partenariat pour l’emploi des jeunes

"Les Missions locales sont des prescripteurs de l’emploi efficaces car identifiés par
les jeunes et bien implantés et au niveau des bassins d’emplois. Elles sont au cœur
du dispositif emplois d’avenir, et, à ce titre, ont un rôle majeur dans l’intermédiation
entre jeunes et employeurs. L’UNML étant, par ailleurs, un adhérent de l’Usgeres,
il nous paraissait évident de développer nos échanges pour promouvoir l’emploi
des jeunes" souligne Alain Cordesse, Président de l’Usgeres.

Et Jean-Patrick Gille, Président de l’UNML de renchérir : "acteur de l’économie
sociale et solidaire et syndicat d’employeurs de branche, nous représentons les
Missions Locales qui sont prescriptrices des Emplois d’avenir auprès du public
jeune, nous avons saisi l’évidence de ce rapprochement avec l’Usgeres. Mais au
delà de ce dispositif, ce partenariat contribuera aussi à développer l’accès des
jeunes aux emplois de l’ESS. "

Autres articles dans cette rubrique

Elections européennes : L’UDES plaide pour plus d’attention envers les TPE et le développement des compétences

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire publie ses propositions en amont des élections européennes à l’intention des candidats à la députation. Priorités au dialogue social européen, au...

Contrat de professionnalisation. L’UDES déplore la fin d’une aide incitative à l’emploi des jeune

L’UDES considère la suppression au 1er mai 2024 de l’aide aux employeurs pour le recrutement de salariés en contrat de professionnalisation comme une contradiction dans un contexte de lutte contre la...

Enquête flash : La semaine en 4 jours : un facteur d’attractivité pour plus de 75 % des employeurs de l’ESS

Les employeurs de l’économie sociale et solidaire sont-ils prêts à envisager la semaine de 35 h en quatre jours dans leurs structures ? C’est la question que leur a posée l’UDES dans le cadre d’une...

close