La France expulse vers l’Érythrée

Publié le 13 juin 2019 en accès rserv aux abonn.e.s
Commentaire(s) :

Le 6 juin 2019, la préfecture des Pyrénées-Orientales a expulsé une personne érythréenne vers Asmara depuis le centre de rétention administrative (CRA) de Toulouse. Il s’agit de la première expulsion par la France vers l’Érythrée, pays où règne l’une des dictatures les plus violentes du monde.

La préfecture des Pyrénées-Orientales a expulsé le 6 juin une personne de nationalité érythréenne vers son pays d’origine. Une expulsion réalisée sous escorte policière via Istanbul. D’après les informations de La Cimade, il s’agirait de la première expulsion réalisée par la France vers l’Érythrée. À ce jour, le ministère de l’intérieur n’a pas répondu à nos sollicitations.

Cette personne a été contrôlée à la frontière espagnole dans un bus en provenance de l’Espagne. Interpellée et privée de liberté, elle a demandé l’asile lors de son enfermement au CRA. Cette demande a été examinée dans l’urgence et par visioconférence. En plus de ces conditions beaucoup plus défavorables que celles prévues pour les personnes en liberté, elle a été privée d’un réel droit au recours. En effet, suite au rejet de sa demande par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), elle a déposé un recours auprès de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). Ce recours n’a pas été examiné avant son expulsion vers l’Érythrée.

Compte tenu de la situation politique en Érythrée, le ministère de l’intérieur ne doit prendre aucun risque et renoncer à toute expulsion.


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

2 Messages

  • Je pense que ce fait est trs grave.
    Et en attendant une rponse du ministre de l’intrieur, il me semblerait ncessaire de lancer une ptition pour obtenir cette rponse. Ce genre d’actes en marge de la loi (pour ne pas dire contraire au principe mme du droit d’asile) ne doit plus se reproduire en France.

    repondre message

  • Expulser vers lrythre ? contraire aux lois internationales 24 juin 09:37, par Emmanuel HYVERNAT

    Expulser vers un pays o la personne risque sa vie ou des traitements inhumains et dgradants est formellement proscrit par les lois internationales, notamment :
    art. 18 et 19 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union europenne.

    J’espre de tout coeur que la France sera (svrement) condamn pour cette faute gravissime.

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2010 :