Rendu compte du Conseil du 18 mars 2008

Publié le 6 juin 2008 en accès
Commentaire(s) :

CSES du 18 mars 2008 sous la présidence de Mme Christine LAGARDE Ministre de l’économie, des finances et de l’emploi

"Mme LAGARDE, introduit cette séance en indiquant que si les entreprises de l’ESS sont dans l’insertion, elles sont aussi des acteurs économiques et à ce titre, leur rattachement au ministère de Mme LAGARDE, ministre de l’économie, des finances et de l’emploi, se justifie pleinement.

Pour elle, les mécanismes de l’ESS sont justifiés car différents des modes de financement traditionnels. Elle s’interroge sur la représentation d’un certain nombre d’organismes (en se référant, en particulier à l’économie traditionnelle). Elle pense qu’il faut engager un débat sur la représentativité et le rôle de l’ESS, considérant que ce secteur doit se renforcer.

Elle a conscience que le rôle de l’ESS est insuffisamment compris et entendu. Elle considère que, dans l’ESS, on accorde plus de confiance aux acteurs. Elle souligne que, selon elle, l’ESS peut être un modèle alternatif pour des économies qui se cherchent.

Sur la consularité, elle incite à éviter les écueils de certains organismes consulaires qui se « parent de nouveaux atours sans quitter leurs anciens habits ». Il faut donc s’interroger sur ce qu’on peut construire de nouveau. La jeunesse de l’ESS, son côté pionnier et son approche alternative doivent permettre la constitution d’une structure légère. L’Etat peut soutenir des missions d’intérêt général, mais il faut rechercher aussi au sein de nos propres organisations les ressources nécessaires.

L’objectif à poursuivre pour l’Etat : arriver, avant la fin du quinquennat, à 70 % de taux d’activité et à 5 % de taux de chômage. L’ESS doit s’engager dans cet objectif.

Elle demande qu’on lui fasse des propositions sur : la loi de modernisation de l’économie (à l’étude actuellement), des actions, orientations, ..., dans le cadre du Grenelle de l’insertion, la dimension européenne : elle veut faire jouer les leviers pour faire avancer l’ESS en Europe.

Elle appuiera de son parrainage la conférence de l’ESS à Strasbourg.

Chaque participant à cette réunion, sur son domaine, a fait un ensemble de propositions. La ministre a demandé que nous hiérarchisions les demandes afin d’y répondre au fur et à mesure. Parmi les priorités, certaines ont déjà été évoquées :
- les statuts de l’ESS,
- le financement la pérennité,
- la représentativité et le mode de consultation des acteurs de l’ESS (souvent trop absents de toutes les négociations nationales et des instances de représentation des employeurs),
- l’euro compatibilité,
- la représentation des CRESS dans les régions,
- la place de l’ESS dans les CES, la représentation européenne.

Source : La suite de l’article par ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2006 :