L’Engagement 2008-2012 de l’Etat et de la caisse des depots : une reconnaissance de l’importance des associations et de l’economie sociale en faveur de l’emploi


Christine LAGARDE, Ministre de l’économie et de l’emploi, et Augustin DE ROMANET, Directeur général de la Caisse des dépôts, ont signé le 18 mars 2008 à Bercy la Convention « Agir pour l’emploi » pour la période 2008-2012. Cette convention est la quatrième du nom depuis 1997 et pour la première fois sur une période de 5 ans pour un montant total de 459 millions d’euros pour le MINEFE et de 206 millions d’euros pour la Caisse des dépôts.

A cette occasion, les signataires ont notamment souligné l’importance des associations employeurs dans notre pays en rappelant leur nombre (plus de 150 000) et le volume d’emploi qu’elles représentent (plus d’un million d’ETP). Augustin DE ROMANET a particulièrement souligné l’engagement dans le temps de la Caisse des dépôts en faveur de l’économie sociale compte tenu de ses spécificités entrepreunariales (proximité, non délocalisable, innovation sociale, utilité sociale…). Christine LAGARDE a considéré que les entrepreneurs de l’économie sociale devaient être considérés comme des entrepreneurs comme les autres et que l’Etat soutiendrait toutes les dynamiques entrepreneuriales. En ce sens, pour la ministre, l’action en faveur des associations employeurs se poursuivra à leurs bénéfices en termes d’accompagnement et d’ingénieries financières. Elle a précisé l’importance des associations employeurs pour les publics éloignés de l’emploi, « un travail extrêmement important, de fourmi, pas assez médiatisé ». Pour elle, « l’économie sociale est une économie au service de la société ».

Les principaux points de cette convention « Agir pour l’emploi » sont :
- la création/reprise/transmission de petites entreprises et la réforme des aides publiques à la création d’entreprises (réforme des aides publiques, soutien des grands réseaux)
- L’insertion par l’activité économique et les activités d’utilité sociale : amplification du soutien technique et financier (cf. grenelle de l’insertion, du dispositif DLA dont le soutien de la CPCA dans son action de structuration d’un pilotage régional en faveur des associations à potentiel économique )
- Le développement de la garantie par le fonds de cohésion sociale (micro crédit personnel, crédit professionnel)
- Le développement économique des quartiers

La CPCA se félicite de cet engagement quinquennal de l’Etat et de la Caisse des dépôts en faveur de l’emploi notamment au travers de la promotion et de l’accompagnement de l’économie sociale et des associations employeurs. Dans la logique de ces propositions en faveur de l’emploi (Livre vert) et de l’économie dans les associations (étude), la CPCA entend être un partenaire actif des actions qui seront engagées pour la mise en œuvre de ces 4 axes, en impliquant fortement l’ensemble du mouvement associatif organisé notamment en régions.

Source : En savoir plus ...


1 Message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »