Les quotas sucriers : Les producteurs de canne à sucre ont besoin de vous

Publié le

Les quotas sucriers : Les producteurs de canne à sucre ont besoin de vous

Le 1er octobre, les quotas de production de sucre au sein de l’Union européenne n’existeront plus. Cela signifie que les grands groupes betteraviers européens pourront produire autant de sucre de betterave qu’ils le souhaitent, sans être limités par un quota. Cette décision de l’UE n’est pas sans conséquence pour les petits producteurs de canne à sucre des pays du Sud : ce sont 200 000 personnes qui pourraient être poussées dans la pauvreté.

La fin des quotas sucriers : un risque majeur pour les producteurs

En effet, si les producteurs de sucre de betterave européens peuvent augmenter leur production, les besoins en importation de sucre de canne diminueront. De plus, en augmentant leurs capacités productives, les grands groupes betteraviers vont pouvoir faire des économies d’échelle et ainsi proposer du sucre à moindre coût. Les petits producteurs de canne à sucre seront moins compétitifs sur le marché sucrier mondial.

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

Crise agricole : et maintenant concrètement, on fait quoi pour le revenu ? : Propositions de Max Havelaar pour un revenu plus équitable des agriculteurs

Max Havelaar France, ONG de commerce équitable, publie ses propositions pour contribuer à la sortie de crise : élargir son label à de nouvelles filières, nouveau logo produits français, appel aux...

Seul un prix équitable peut (enfin) répondre à la colère des agriculteurs

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs manifestent massivement leur colère dans toute la France et dans plusieurs pays européens, dénonçant des conditions de travail et de vie difficiles et un...

Max Havelaar se félicite de l’adoption du premier article de la proposition de loi pour « l’encadrement des marges de l’industrie agroalimentaire » instaurant des prix planchers pour les agriculteurs : un tabou vient de tomber

Ce matin, le premier article de la proposition de loi pour « l’encadrement des marges de l’industrie agroalimentaire » a été adopté par l’Assemblée nationale, instaurant ainsi des prix planchers pour les...

close