La machette, le café et le goupillon

Publié le

La machette, le café et le goupillon

Prêtre-ouvrier néerlandais, Frans Van der Hoff, aussi fondateur du label de commerce équitable Max Havelaar, a bourlingué du Chili au Mexique avant de préférer l’altermondialisme à la révolution

Il roule avec bonheur les "r" de compañeros, car l’espagnol est "l’eau dans laquelle [il] nage", la langue des paysans de l’Oaxaca, au sud du Mexique, où il a choisi de vivre depuis près de trente ans. Le prêtre hollandais Frans Van der Hoff, 71 ans, cofondateur du label de commerce équitable Max Havelaar s’est rebaptisé "Francisco".

Le padre aime les symboles et les idées à contre-courant qu’il transmet d’une belle voix de basse. "Francisco" a quitté pour quelques semaines sa maison centenaire en bois de mimosa, ses poules et sa paroisse. Le prêtre-ouvrier a confié les clés de sa création : la coopérative de production de café Uciri qui regroupe 2.600 familles. Chemise blanche, jean noir et large ceinturon de cuir, il ressemble à un paysan du Brabant. Cet homme solide, malgré une double opération du coeur et de l’estomac au printemps dernier, est invité mercredi à l’Assemblée nationale pour la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté organisée par l’ONU. A cette occasion, il défendra le Manifeste des pauvres*, son dernier essai, plaidoyer pour le commerce équitable.

Source : La suite de l’article en cliquant ici...

Autres articles dans cette rubrique

Crise agricole : et maintenant concrètement, on fait quoi pour le revenu ? : Propositions de Max Havelaar pour un revenu plus équitable des agriculteurs

Max Havelaar France, ONG de commerce équitable, publie ses propositions pour contribuer à la sortie de crise : élargir son label à de nouvelles filières, nouveau logo produits français, appel aux...

Seul un prix équitable peut (enfin) répondre à la colère des agriculteurs

Depuis plusieurs jours, les agriculteurs manifestent massivement leur colère dans toute la France et dans plusieurs pays européens, dénonçant des conditions de travail et de vie difficiles et un...

Max Havelaar se félicite de l’adoption du premier article de la proposition de loi pour « l’encadrement des marges de l’industrie agroalimentaire » instaurant des prix planchers pour les agriculteurs : un tabou vient de tomber

Ce matin, le premier article de la proposition de loi pour « l’encadrement des marges de l’industrie agroalimentaire » a été adopté par l’Assemblée nationale, instaurant ainsi des prix planchers pour les...

close