Consultation pour simplifier la vie des associations

Publié le

Consultation pour simplifier la vie des associations

Prises dans leur ensemble, les démarches administratives des associations donnent aux dirigeants des associations une impression de lourdeur et de complexité. Ces dernières années, plusieurs démarches administratives ont été dématérialisées, notamment dans Le Compte Asso, où elles ont été simplifiées autant que possible,par l’intermédiaire de l’échange et de la réutilisation des données.

Mais beaucoup reste encore à faire. Afin de nous assurer que nous sommes sur la bonne voie, le Gouvernement organise les assises de la simplification associative, dont la finalité est de co-construire une nouvelle feuille de route composée de réalisations concrètes à faire dans les prochains mois afin de simplifier considérablement les démarches administratives des associations.

Ma priorité : vous simplifier la vie ! J’ai entendu vos attentes et je partage vos constats. Sus à la paperasse inutile ! Comme vous je suis convaincue qu’il faut libérer du temps administratif au profit du temps associatif. C’est une démarche que nous allons faire ensemble, et je vous propose de nous partager vos expériences pendant tout ce mois de grande consultation nationale

Je vous propose de prendre aujourd’hui un tout petit temps pour répondre à ce questionnaire en ligne. Il nous permettra d’alléger à l’avenir la charge mentale des associations, car forts de vos retours et de vos impulsions, dans un deuxième temps nous allons travailler, main dans la main, avec les associations et les administrations de l’Etat, pour améliorer la situation et enfin simplifier la vie des associations.

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat à l’Economie sociale et solidaire et à la Vie Associative.

Le Gouvernement souhaite que les résultats de la consultation soient pris en compte dans le cadre des ateliers qui suivront. La nouvelle feuille de route, composée des projets identifiés, ainsi que leur mise en œuvre, feront l’objet d’un suivi (devoir de suite) et d’une communication régulière. L’État s’engage à financer la majorité des propositions retenues dans la feuille de route. Les dirigeants et bénévoles des associations seront associés à toutes les phases, et sont donc invités à participer à la première phase de consultation.

Cette consultation est organisée par la Secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative, soutenue du Ministre délégué en charge des Relations avec le Parlement et de la participation citoyenne et avec l’appui de la Direction interministérielle de la transformation publique.

Source : En savoir plus ?

Autres articles dans cette rubrique

Plus de 500 entreprises du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire mobilisées pour faire des Jeux Olympiques et Paralympiques une réussite sociale et environnementale

Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation, était ce matin en déplacement à l’Île-Saint-Denis (93) pour mettre en lumière le travail des entreprises et...

Sarah EL HAÏRY annonce la reprise des travaux de la CIIVISE sous l’égide d’une nouvelle gouvernance

Après une période de vacance de la présidence de la CIIVISE, Sarah EL HAÏRY, ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles, annonce la reprise des travaux de la commission sous...

close