Supermarchés coopératifs : l’autogestion face à la grande distribution

Publié le 8 janvier 2020 en accès grand public
Commentaire(s) :

Donner du temps libre pour manger mieux et moins cher, c’est le principe des supermarchés coopératifs. Ou comment reprendre la main non seulement sur son alimentation mais aussi sur sa distribution, en se passant des super ou hypermarchés.

Vente directe, circuits courts, agriculture raisonnée, voilà un bout de temps que le mode de consommation alimentaire est bousculé. Mais l’essor des supermarchés coopératifs vise, lui, le mode de distribution.

Autrement dit, se passer des grandes surfaces, et de leurs marges étourdissantes : entre 13 et 27% selon les produits, affirme l’INSEE. Ces marges, qui font la fortune des grandes surfaces, peuvent doubler sur des produits bio, alerte l’UFC Que choisir, en comparaison avec ce qui est produit en agriculture conventionnelle.

C’est pour en finir avec ce modèle qu’émergent les supermarchés coopératifs. Ici, les marges sont fixes sur tous les produits.

Source : Unterceptions du 10/11/19 par Faustine Calmel


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2009 :