La CPME demande que les salariés remboursent leur formation en cas de démission

Publié le 17 août 2021 en accès grand public
Commentaire(s) :

A la demande de l’organisation patronale, les partenaires sociaux vont « instruire » le dossier du dédit formation pour les salariés. La pratique, non encadrée par le Code du travail, s’apparente à l’obligation faite aux énarques ou aux polytechniciens de rembourser leurs frais de scolarité en cas de « pantouflage » dans le privé.

Enarques ou polytechniciens doivent rembourser leurs frais de scolarité à l’Etat s’ils « pantouflent » dans le secteur privé avant leurs dix ans de service public réglementaires. De la même manière, les salariés seront-ils forcés de rembourser une formation onéreuse payée par leur employeur s’ils démissionnent ? Rien dans le Code du travail ne les y oblige, mais syndicats et patronat, à la demande de la CPME, veulent instruire le dossier, comme le montre l’une des propositions de leur récente évaluation de la réforme de la formation de 2018.

Source : Les Echos du 17/08/21 par Alain Ruello


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 :