L’économie sociale et solidaire s’invite à la conférence sociale

Publié le

L'économie sociale et solidaire s'invite à la conférence sociale

Bien qu’organisation non représentative, l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) entend bien mettre en avant ses préoccupations lors de la conférence sociale des 7 et 8 juillet.

Pas tout à faire dedans, mais pas non plus exclue. À chaque conférence sociale, la position de l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) n’est pas des plus confortables à tenir.

Cette organisation multiprofessionnelle qui représente l’économie sociale et solidaire (elle revendique 70 000 entreprises, employant plus d’un million de salariés) ne fait pas partie des organisations patronales représentatives, comme le sont le Medef, l’UPA et la CGPME. À ce titre, elle ne peut participer à la négociation collective d’accords s’appliquant au niveau national et interprofessionnel.

Source : La Croix du 03/07/14 par Séverin Husson

Autres articles dans cette rubrique

Assurance chômage : La réforme annoncée n’améliorera pas la situation du marché du travail et pénalisera les demandeurs d’emploi

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire regrette que les mesures annoncées par le Gouvernement ne soient pas adaptées à la réalité de terrain. Porteuse de propositions concrètes et...

Elections européennes : L’UDES plaide pour plus d’attention envers les TPE et le développement des compétences

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire publie ses propositions en amont des élections européennes à l’intention des candidats à la députation. Priorités au dialogue social européen, au...

Contrat de professionnalisation. L’UDES déplore la fin d’une aide incitative à l’emploi des jeune

L’UDES considère la suppression au 1er mai 2024 de l’aide aux employeurs pour le recrutement de salariés en contrat de professionnalisation comme une contradiction dans un contexte de lutte contre la...

close