L’Usgeres s’engage en faveur de l’emploi des jeunes

Publié le

L'Usgeres s'engage en faveur de l'emploi des jeunes

Alors que l’emploi des jeunes apparaît comme l’une des priorités du Gouvernement et qu’une
négociation interprofessionnelle sur le sujet vient de s’ouvrir, l’Union de Syndicats et
Groupements d’Employeurs Représentatifs dans l’Économie Sociale (Usgeres) souhaite
apporter sa contribution aux discussions en cours.

Depuis plusieurs années, l’Usgeres s’est engagée pour l’emploi au sein de l’économie sociale,
notamment pour les personnes rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi dont font partie les
jeunes. Dans le cadre de son partenariat signée avec Pôle emploi [1], l’Union mène des actions
spécifiques en direction des jeunes. Il s’agit en particulier de renforcer l’accès des jeunes aux
contrats de professionnalisation et d’apprentissage. De plus, afin de développer l’attractivité des
métiers du secteur, l’Usgeres a conçu un guide de présentation des métiers, des branches et
secteurs professionnels qu’elle fédère et va mettre en place, début 2012, un portail de l’emploi dans
l’économie sociale.

L’Union souhaite également renforcer un certain nombre d’initiatives d’ores et déjà initiées au sein de
l’économie sociale :
- La collaboration avec les Ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement
supérieur, de la jeunesse et des sports, et du travail, de l’emploi, et de la santé, pour
valoriser les métiers de l’économie sociale auprès des jeunes et contribuer à la définition des
diplômes du secteur.
- La prévention des discriminations et la promotion de la diversité par, notamment, la
négociation avec les confédérations syndicales d’un accord sur l’égalité et la prévention des
discriminations dans l’économie sociale. L’objectif est de sensibiliser les entreprises, les
branches et secteurs professionnels de l’économie sociale aux enjeux de l’égalité et la
prévention des discriminations, particulièrement lors de l’accès et pendant l’emploi. L’accord
doit constituer un levier pour favoriser l’emploi des jeunes dans les entreprises.

Dans un contexte économique difficile induit par les effets indirects de la crise de ces dernières
années, l’Usgeres demande aux Pouvoirs publics de soutenir l’économie sociale et notamment le
secteur associatif.

« La sécurisation financière de nos entreprises est un préalable indispensable au maintien et à la
création d’emplois dans l’économie sociale et il y a urgence, compte tenu des difficultés de certaines
branches comme dans l’aide à domicile. On ne peut pas créer des emplois en faveur des jeunes si
nos structures sont fragilisées dans leur développement économique » souligne Alain Cordesse,
Président de l’Usgeres.

L’Union soumettra prochainement ses propositions en faveur de l’insertion professionnelle et de
l’emploi des jeunes à la Ministre de l’apprentissage et de la formation professionnelle. L’Union
propose, en particulier, de :
- Développer les contrats de professionnalisation par la mise en place de conventions de
partenariats entre les syndicats d’employeurs de l’économie sociale, les OPCA et Pôle
emploi ;
- Consacrer une partie de l’enveloppe du grand emprunt au développement de pôles
« économie sociale » au sein des CFA [2] ;
- Encourager et valoriser les stages en entreprises à travers notamment « le parrainage
professionnel » et mettre en place un parcours d’accueil et d’intégration des jeunes recrues
intégrant le tutorat ;
- Sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat coopératif et développer les bilans de
compétences entrepreneuriales afin qu’ils puissent évaluer leur potentiel entrepreneurial ;
- Créer un Contrat « jeunes » de 3 ans sur des métiers favorisant le lien social et
intergénérationnel en s’appuyant sur le secteur associatif et mutualiste.
- Soutenir l’axe 2 du dispositif « Jeun’ESS » visant à sensibiliser les jeunes à l’économie
sociale et solidaire et ses métiers ;
- Associer le FPSPP [3] au développement de la formation des jeunes aux métiers de
l’économie sociale par la mise en place d’une convention entre le fonds et Uniformation. [4]

« Il est indispensable de renforcer l’attractivité et la lisibilité de l’économie sociale auprès des jeunes
parce que de nombreux secteurs de l’économie sociale vont devoir faire face, dans les prochaines
années à une pénurie de main d’oeuvre liée à d’importants départs en retraite » conclut Alain
Cordesse, Président de l’Usgeres.

[1L’Usgeres et Pôle emploi ont signé le 9 décembre 2009 une convention de 3 ans visant à promouvoir la qualité de l’emploi
dans l’économie sociale.

[2Centre de Formation d’Apprentis

[3Fonds Paritaires de Sécurisation des Parcours Professionnels

[4Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) multiprofessionnel de l’économie sociale

Autres articles dans cette rubrique

Elections européennes : L’UDES plaide pour plus d’attention envers les TPE et le développement des compétences

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire publie ses propositions en amont des élections européennes à l’intention des candidats à la députation. Priorités au dialogue social européen, au...

Contrat de professionnalisation. L’UDES déplore la fin d’une aide incitative à l’emploi des jeune

L’UDES considère la suppression au 1er mai 2024 de l’aide aux employeurs pour le recrutement de salariés en contrat de professionnalisation comme une contradiction dans un contexte de lutte contre la...

Enquête flash : La semaine en 4 jours : un facteur d’attractivité pour plus de 75 % des employeurs de l’ESS

Les employeurs de l’économie sociale et solidaire sont-ils prêts à envisager la semaine de 35 h en quatre jours dans leurs structures ? C’est la question que leur a posée l’UDES dans le cadre d’une...

close