Jeunes majeurs sortant de la protection de l’enfance : une proposition de loi régressive adoptée à l’Assemblée nationale

Publié le

Jeunes majeurs sortant de la protection de l'enfance : une proposition de loi régressive adoptée à l'Assemblée nationale

Le 7 mai dernier, la proposition de loi « visant à renforcer l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables vers l’autonomie » à la sortie de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) déposée par Brigitte Bourguignon, présidente LREM de la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale et le groupe LREM, a été adoptée à l’Assemblée nationale.

Cette proposition, soutenue dans sa version initiale par des jeunes anciennement placés à l’ASE et par le secteur associatif, objet d’un consensus au sein de la Commission des affaires sociales lors de son examen en juillet dernier, a pourtant vu son contenu être drastiquement modifié avant d’être adoptée.

En effet, cette proposition de loi prévoyait dans sa version initiale de rendre obligatoire pour les départements la prise en charge des jeunes sortant de l’ASE jusqu’à leurs 21 ans afin d’éviter toutes « sorties sèches » du dispositif de protection de l’enfance, la prolongation de prise en charge des jeunes devenus majeurs qui le souhaitent étant actuellement facultative pour les conseils départementaux et, dans les faits, trop rarement mise en œuvre dans des conditions satisfaisantes.

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

Jeunes en situation de grande vulnérabilité. Le gouvernement doit encore tenir ses promesses

Bilan intermédiaire de la recherche-action sur le Contrat engagement jeune en rupture : un dispositif pertinent pour une mise en œuvre perfectible Le Contrat d’Engagement Jeune dans sa version «...

Une Saint-Valentin placée sous le signe de la solidarité avec les personnes sans abri

Les associations de solidarité de Lille invitent les Lillois et les Lilloises à un grand speed meeting solidaire avec les personnes sans abri de la métropole. L’occasion de rencontrer les personnes...

« Des associations à bout face à une pauvreté dont on ne voit pas le bout » Plan de vigilance et de mobilisation de la Fédération des acteurs de la solidarité

Les acteurs de la solidarité se dotent aujourd’hui, après une large consultation des personnes accompagnées, des professionnel(le)s et des bénévoles dans les associations, d’un plan de vigilance et de...

close