Une mesurette pour la jeunesse mais rien pour l’emploi des jeunes

Publié le 30 août 2010 en accès
Commentaire(s) :

Les jeunes devront repasser pour espérer sortir de la précarité et accéder à l’autonomie. L’entrée en vigueur du RSA jeunes ne devrait toucher qu’une infime partie des moins de 25 ans au chômage ou en précarité. Les heureux bénéficiaires pourront survivre mais rien n’est proposé pour leur permettre d’accéder à un emploi stable, condition indispensable à l’autonomie. Pour la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), il est urgent de développer en France une véritable politique d’insertion sociale et professionnelle pour les jeunes.

Des centaines de milliers de jeunes sont oubliés par cette mesure. Combien d’entre eux peuvent prétendre
avoir travaillé à plein temps plus de 24 mois au cours des trois dernières années ?

L’immense majorité des
jeunes en précarité devront continuer à se débrouiller seuls, souvent sans aucune aide financière, sinon
celle de leurs parents lorsqu’ils le peuvent. Le RSA ne peut pas être présenté comme la seule réponse à la
situation critique que connait la jeunesse aujourd’hui.

Contrairement à l’image d’assistés qui leur est souvent associée, les moins de 25 ans ont envie de travailler
afin d’accéder à l’autonomie. Les propositions du Livre vert pour une politique jeunesse laissaient présager une
action volontariste de l’État en faveur de l’emploi des jeunes. Mais plus d’un an après, rien n’a été fait. L’emploi
des jeunes est dans une situation alarmante et menace l’avenir de toute une génération.

Des solutions concrètes existent. La JOC continuera à porter ses propositions pour l’emploi des jeunes : la
lutte contre les contrats précaires, la formation des jeunes à leurs droits, la sécurisation des parcours professionnels
et le développement de l’accompagnement vers l’emploi. Les jeunes de milieux populaires ne peuvent
pas se satisfaire de mesurettes.



1 Message

  • Une mesurette pour la jeunesse mais rien pour l’emploi des jeunes 30 août 2010 17:40, par Sylvie Kobdigué

    Bonjour,
    Sans remettre en cause le fond de cet article, il est important de souligner l’action du réseau des Missions locales et des PAIO qui aident tout jeune de 15 à 26 ans à définir un projet professionnel, trouver une formation et accéder à un emploi, après avoir régler, si besoin est, des problèmes de mobilité, de logement, de santé, etc... Malgré cela, un jeune met entre 5 et 8 ans pour s’insérer professionnellement !
    Le plus incroyable, c’est qu’aujourd’hui le réseau des Missions locales et PAIO doit lutter pour faire reconnaà®tre la spécificité de l’accompagnement des jeunes et doit se battre pour obtenir de l’Etat, les financements nécessaires. A partir de 2011 ces financements Etat diminueront de 5% à 10% par an, jusqu’o๠?? Les collectivités territoriales seront appelées à la rescousse, bien sà »r, mais sans reversement de l’Etat elles ne pourront assumer cette nouvelle dépense et l’accompagnement des jeunes viendra progressivement à disparaà®tre…
    A part à§a, tout va très bien Madame la Marquise…
    Cordialement
    Sylvie Kobdigué
    Présidente Mission locale de la Mayenne

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 :