Politique de la Jeunesse : Le mouvement associatif organisé invite Martin HIRSCH à consulter les organisations patronales de l’économie sociale


Martin Hirsch, Haut commissaire à la Jeunesse, recevra successivement tous les responsables des organisations patronales et syndicales représentatives tout au long de la semaine du 9 au 13 février 2009. Le Haut commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse souhaite "évoquer les thèmes prioritaires à traiter et les pistes de travail pour que les jeunes adultes soient mieux pris en compte, au moment où la crise les rend plus vulnérables". Ces rencontres doivent préparer la réunion du 18 février prochain entre les partenaires sociaux et Nicolas Sarkozy au cours de laquelle sera notamment abordée "la question des jeunes", indique le haut commissariat, vendredi 6 février 2009. "Les représentants des régions ainsi que ceux du monde associatif seront également à nouveau consultés pendant la période précédant la réunion du 18 février."

La conférence permanente des coordinations associatives se félicite de cette initiative à la hauteur des enjeux d’une véritable politique de la jeunesse dans notre pays.
La conférence permanente des coordinations associatives a écrit au Haut commissaire à la Jeunesse pour l’inviter à rencontrer également les organisations patronales de l’économie sociale.

En effet, lors des dernières élections prud’homales, ces organisations ont obtenu un score remarquable de près de 20% des suffrages exprimés alors même que l’emploi du secteur ne représente que 10% de l’emploi total.

Il paraît donc incontournable que le Haut commissariat reçoive les représentants notamment de l’USGERES et de l’UNIFED qui portent une voix singulière dans le champ du patronat français, celle notamment des 200 000 associations employeurs toutes concernées par les problématiques de jeunesse en tant qu’entreprises mais également en tant que porteurs de projets et de missions d’intérêt général pour les jeunesses dans les territoires.



2 Messages

  • Le 2éme Séminaire national des politiques locales de la jeunesse, co-organisé par l’ADELS ( Revue " Territoires") et l’INJEP de juin 2006 à janvier 2007 (www.adels.org ) avait pour théme :
    " De la jeunesse comme problème à la jeunesse comme ressource : postures, politiques et pratiques d’acteurs .".

    Aprés les 2émes assises nationales de la Jeunesse au Conseil Economique et Social et Environnemental le 17 octobre 2008, s’il ressort un malaise et une difficulté relationnelle entre les "jeunesses" et la société adulte en France , en Europe et dans la pluspart des sociétés " mal développées ", il n’est pas sérieux de les réduire au seul accés à la formation et à l’emploi.

    Le déficit démocratique de représentation des jeunes dans ce que maintenant nous dessinerait le " développement durable" que nous voulons solidaire, lie la citoyenneté et l’ensemble des activités culturelles , économiques et sociales des enfants, des jeunes et des A.J. ( anciens jeunes). Que les employeurs de l’ESS s’associent à la double mission du Haut-Commissaire Martin Hirsch de Haut-Commissaire à la Jeunesse et aux Solidarités Actives s’impose, le Blog Les Ateliers Algebrista sur le Site de Ressources-Solidaires n’était pas le dernier à le demander.

    Mais que " la formation à l’exercice de la citoyenneté " se réduise au parcours verset de la formation et l’emploi, donnerait un visage fà¢cheusement réductionniste à la culture de l’innovation sociale et sans doute économique en mettant l’ESS dans le tourbillon de l’obligation de résultat sans l’obligation de moyens.

    Paradoxalement, la part " société civile" qui doit exister chez tous les citoyens d’une société démocratique s’impose comme "marge de liberté" pour donner son sens plein à l’engagement, y compris professionnel. Pour réanchanter le travail, pas seulement l’emploi !
    Nous connaissons dans l’orientation et la formation professionnelle les avatars de l’orientation et de la formation professionnelle par défaut, l’économie sociale et solidaire n’a rien à gagner en devenant excessivement le recours contraint pour resorber un chômage structurel dont nous savons qu’il résulte d’un déficit de projet de société, sinon de civilisation. cf ; " Passé et avenir du travail " UTLS mai 2000 Alain Touraine.

    La politique de l’autruche passera mal auprés des "jeunesses" si nous tentons de les berner en minimisant la nécessité de cette formation à l’exercice de la citoyenneté liée à une conception de l’économie plus humainement soutenable.
    Les profs de philo ne seront pas inutiles pour affiner les projets d’entreprise de l’ESS si ces dernières ne veulent pas se banaliser en ressemblant furieusement à celles dont elles disent se distinguer.
    Dejà nous connnaissons en Rhône-Alpes ( La péniche - Alpes- Solidaires) des réflexions intéressantes sur les Droits collectifs et/ ou syndicaux dans l’ESS et nous sommes au tout début d’une révision du salariat, point clé de la crise actuelle, avec la définition et la maitrise du capital social et la gestion-développement des biens relationnels.
    Pas vraiment du Adam Smith pur sucre !
    Ces faces de l’éducation, de la formation à l’exercice de la citoyenneté liée à la découverte économique et socioprofessionnelle ne pourront pas être esquivées.
    Les Droits humains fondamentaux et les droits sociaux d’ici et d’ailleurs y sont en jeu.
    La réponse au dumping social des pays à faibles coà »ts salariaux et pays émergeants ne se fera pas sans passer sous ces contraintes géo-culturelles et politiques comparées.

    repondre message

  • Martin Hirsch fera-t-il évoluer la position qu’il avait adoptée lors du Grenelle de l’Insertion, moment o๠il avait exclu des débats les employeurs de l’économie sociale (après les avoir invitées aux travaux préparatoires) ?
    Les résultats des élections prud’hommales, l"’ampleur de la crise feront-ils évoluer le Haut-Commissaire, ou continuera-t-il à agir comme si le MEDEF est le seul représentant légitime de tous les employeurs ?

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »