Pacte de la vie au travail : une occasion manquée

Publié le

Pacte de la vie au travail : une occasion manquée

Après des mois de négociations difficiles, les organisations syndicales et patronales se sont séparées sur un échec.
À l’instar des autres organisations syndicales, l’UNSA constate que le compte n’y est pas.

Les droits des salariés ne progressent pas (voire régressent) et les employeurs ne se voient opposer aucune contrainte pour répondre à des défis majeurs comme l’employabilité des séniors et la prévention de l’usure professionnelle.

Si l’UNSA constatait une avancée dans l’obligation de négocier les politiques d’emploi des séniors dans les entreprises de plus de 300 salariés, elle regrette que cette exigence n’ait pas été étendue aux entreprises de plus de 50 salariés. L’emploi des seniors étant selon nous un véritable enjeu de société, l’accord aurait dû comporter des contraintes, notamment des pénalités financières en cas de non-respect d’objectifs fixés.

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

1 salarié sur 2 renonce à des soins selon l’indice UNSA du moral des salariés

Réalisé par Cluster17 pour l’UNSA auprès d’un échantillon de 1064 salariés en activité et représentatif de la population, le baromètre « L’indice du moral des salariés » propose ce mois-ci un zoom sur la...

Congé de naissance et service public de la petite enfance : l’UNSA, force de proposition

Le gouvernement a avancé ses premières propositions pour réformer le congé parental et créer un nouveau congé de naissance. Bien qu’allant dans le bon sens, l’UNSA considère ces annonces insuffisantes...

close