Dette sociale, perte d’autonomie : les réserves de l’UNSA

Publié le

Dette sociale, perte d'autonomie : les réserves de l'UNSA

L’UNSA a pris connaissance des projets de loi relatifs à dette. En ne supportant pas l’intégralité de la dette générée par la crise du Covid-19, l’État se prive de moyens pour la prise en charge de la perte d’autonomie.

La Sécurité sociale joue un rôle majeur dans notre pays en restant présente aux côtés des assurés sociaux et des personnels de santé.

Mais, avec la crise que nous traversons, sous le double effet de la hausse des dépenses et de la baisse des recettes (baisse de la masse salariale, chômage partiel), un déficit record est annoncé pour 2020.

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

Crèches : lutter contre les maltraitances est une priorité

Deux livres viennent de paraitre sur les dérives dans les crèches du secteur privé lucratif. Ils s’ajoutent au rapport de l’IGAS sur la qualité de l’accueil et la prévention de la maltraitance dans ces...

Le projet de loi pour le plein emploi ne répond pas aux enjeux

Le 12 juillet dernier, le Sénat a adopté une version amendée du projet de loi pour le plein emploi durcissant les obligations et les sanctions pour les bénéficiaires du RSA. La nouvelle mouture du...

Assemblée générale 2023 de France compétences : Focus sur la régulation du marché de la formation professionnelle au service du plein emploi

L’UNSA a assisté le 29 juin dernier à l’assemblée générale de France compétences, l’occasion d’exposer pour le Président du CA et son directeur général le bilan de l’activité en 2022 et du premier semestre...

close