Nomination d’un secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance : l’Uniopss appelle à une approche globale des politiques de l’enfance

Publié le 31 janvier 2019 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

Pour l’Uniopss et les associations réunies en son sein, la nomination d’Adrien Taquet est un signal positif qui ne doit pas masquer l’importance d’une approche globale du champ de l’enfance.

La nomination, le 25 janvier, d’un secrétaire d’État dédié à la protection de l’enfance est, pour les acteurs associatifs de solidarité, le signe de la volonté d’un pilotage national et ambitieux de cette politique publique, qui nécessite une mobilisation collective forte et un engagement quotidien.

L’Uniopss sera particulièrement attentive à la stratégie nationale pour la protection de l’enfance qui devrait être portée par le nouveau secrétaire d’État. Elle appelle de ses vœux une stratégie globale qui va de la prévention (et notamment la prévention spécialisée), à l’accompagnement des jeunes majeurs sortant de l’Aide sociale à l’Enfance (ASE) et de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Cette stratégie devra être assortie de moyens, pour que l’État et les départements assurent une protection effective de tous les enfants qui leur sont confiés. L’Uniopss sera notamment vigilante à ce que les mineurs non accompagnés (MNA) ou encore les enfants en situation de handicap n’en soient pas exclus.

Malgré la bonne nouvelle de revoir figurer le terme « enfance » dans un intitulé ministériel, l’Uniopss regrette que la création de ce nouveau secrétariat d’État s’inscrive dans une approche cloisonnée des politiques publiques.

L’enfance ne doit pas, en effet, être appréhendée par silos. A titre d’exemple, il n’y a pas d’un côté les enfants de la protection de l’enfance et de l’autre les élèves de l’Éducation nationale. Comme le recommande d’ailleurs le comité des droits de l’enfant des Nations unies, c’est une approche globale de l’enfance que la France doit construire.

2019 sera l’année des trente ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, elle pourrait également être celle de la nomination d’un ministre de l’Enfance…

En attendant, l’Uniopss espère rencontrer très bientôt Adrien Taquet, afin de partager avec lui ses constats et recommandations en matière de protection de l’enfance et contribuer, ensemble, au respect et à la promotion des droits de l’enfant en France.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 : Articles de l'année 2003 :