Lutter contre la fraude sociale ne peut passer par une suspicion généralisée des plus précaires !

Publié le

Lutter contre la fraude sociale ne peut passer par une suspicion généralisée des plus précaires !

Alors que Gabriel Attal vient d’annoncer un plan pour lutter contre la fraude sociale, l’Uniopss dénonce une communication stigmatisante à l’encontre des bénéficiaires des allocations sociales. Elle rappelle en parallèle l’ampleur du non-recours à ces aides, dont la lutte nécessite également des financements conséquents de la part des pouvoirs publics. Le ministre des Comptes publics a dévoilé le 30 mai une série de mesures pour lutter contre la fraude sociale, avec, notamment, la mise en place de mille (...)

Toute l'actualité sur l'ESS dans votre poche,
partout, tout le temps.

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Je me connecte Je m'abonne

Autres articles dans cette rubrique

Résultats des élections européennes et dissolution de l’Assemblée nationale : L’Uniopss plus que jamais mobilisée en faveur d’une société résolument humaine !

Le résultat des élections européennes, avec l’extrême-droite qui recueille 40 % des suffrages exprimés, est plus qu’une alarme pour tous les acteurs des solidarités et de la santé. Fidèle à nos valeurs...

Projet de loi Logements abordables : les débats en commission au Sénat aggravent le démantèlement de la loi SRU

Les amendements votés le 5 juin par la Commission des affaires économiques du Sénat aggravent le démantèlement de la loi SRU et vont plus loin, par certains aspects, que le texte initial du...

Comité interministériel du handicap. Des avancées positives qui doivent tenir compte de la réalité de la situation de crise des associations #SolidaritéEnDanger

Le Comité interministériel du handicap (CIH) du 16 mai dernier avait pour vocation, comme l’a écrit la ministre Catherine Vautrin, de permettre au gouvernement et à tous les acteurs « d’avancer sur...

close