La réversibilité : un vide juridique à combler

Publié le 2 mars 2010 en accès
Commentaire(s) :

Le 9 février dernier, ConsoFrance, dont l’ALLDC est membre fondateur, a exprimé la nécessité de rétablir la réversibilité du choix du consommateur concernant son fournisseur d’électricité.

ConsoFrance. Consciente que pour peser efficacement dans le débat démocratique les associations doivent parfois se regrouper autour d’un projet commun, l’Association Léo Lagrange pour la défense des consommateurs est membre fondateur de la coordination ConsoFrance. Créée en 1999, elle regroupe 9 associations nationales de consommateurs qui militent pour le développement d’un consumérisme environnemental et social.

Depuis la loi du 22 janvier 2008, les consommateurs qui avaient opté pour un fournisseur d’électricité alternatif et qui le regrettaient pouvaient changer d’avis après un délai de six mois et revenir aux tarifs réglementés. Ce principe a pris fin le 1er janvier 2010.

Source : La suite de l’article en cliquant ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 :