Dépendance : Le partenariat public-privé divise les opinions

Publié le 28 mars 2011 en accès
Commentaire(s) :

Réunis a l’occasion du salon Decid’Assur qui se tient à Paris, les acteurs de l’assurance et du monde mutualiste ont confronté leurs avis autour de la délicate question de la perte d’autonomie. Si l’idée d’un partenariat public-privé semble plaire à l’ensemble des parties concernées, sa mise en place divise les opinions.

Les travaux sur la prise en charge du risque dépendance vont bon train. Entre propositions diverses et avis aiguisés sur la question, les acteurs de l’assurance et les mutuelles veulent d’abord penser aux conditions de vie et à la décence des personnes âgées dépendantes, avant de parler argent et de savoir comment financer ce risque à l’avenir.

« Il ne faut pas que le débat se résume au simple plan financier, c’est aussi un débat sociale », annonce d’emblée Jean-Martin Cohen-Solal, directeur général de la FNMF (Fédération Nationale de la Mutualité Française). Des propos rejoints par Bernard Spitz, président de la FFSA (Fédération française des Sociétés d’Assurance) qui ajoute que « Au dela du point de vue financier, c’est un problème global qui est aujourd’hui anxiogène ».

Source : La suite de l’article en cliquant ici...


2 Messages

  • c’est un débat social dont il faut anticiper les échéances puisqu’il s’agit de dépendance. Autrement dit cela relève de la prévoyance. L’assurance contre ce risque qu’elle soit privée ou publique vise à la prise en charge individuelle ou collective des surcoà »ts de la dépendance au bénéfice de toutes les personnes en particulier celles dont les ressources sont trop faibles. L’affectation de ressources supplémentaires au service de ce risque relève d’un principe de solidarité. Les orientations politiques déterminent le niveau de la prèvoyance individuelle et collective et l’anticipation des moyens de contribution par rapport aux besoins.

    repondre message

  • En effet, je partage assez l’avis de ceux qui pensent que ce partenariat est très délicat. Si sur le papier tout semble aller pour le mieux. Dans la réalité et l’applicatif, cela ne a pas être si facile. Nous avons aujourd’hui des habitudes et surtout un système qui permet tout à fait de le gérer facilement... cela sera très trèd difficile à changer, pour des résultats moindres.

     
    Gambling is not for everyone and neither are online casino sites so if you are considering wagering online you will want to understand what you are doing casino

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2003 :