« Adieu, camarade »

Publié le 9 septembre 2021 en accès grand public
Commentaire(s) :

L’acteur, défenseur résolu des droits des saltimbanques et d’une manière générale du cinéma hexagonal, aura été le président du syndicat français des acteurs CGT de 1963 à 1966. Le seul engagement politique de sa vie.

« Adieu, camarade ». C’est par ces mots que se termine l’hommage de la CGT à Jean-Paul Belmondo, décédé lundi à l’âge de 88 ans. On l’a oublié, mais sa carrière cinématographique a en effet démarré en 1957, dans un film réalisé par Henri Aisner et commandé par la Confédération Générale du Travail. Intitulé Les copains du dimanche (qui avait aussi au générique Michel Piccoli), ce long-métrage voulait « célébrer la fraternité ouvrière », ainsi que le résumait Jean-Paul Belmondo lui-même dans son autobiographie parue en 2016, Mille vies valent mieux qu’une.

Source : Le Figaro du 08/092021 par Bertrand Guyard


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 :