AIMSA, "no SACEM inside"

Publié le 10 avril 2008 en accès
Commentaire(s) :

Née de la rencontre de deux passionnés de musique et de liberté, l’association AIMSA a vu le jour dans l’urgence du projet de loi DADVSI voté par des députés aux ordres des majors et de l’industrie du disque.

Face à la concurrence déloyale de ces grands groupes qui avec la complicité de la SACEM monopolisent les masses médias et ne veulent surtout pas de libre circulation des œuvres d’artistes en dehors de leurs juteux circuits, des voix s’élèvent.

Benoît notre infographiste, Djjeffouille producteur à fonds perdus d’artistes indépendant, Mallis président de la grosse radio et TerPacific artiste autoproduit, tous les quatre de nombreuses fois et sur de nombreux forums au travers d’un certain nombre d’actions (pétitions, remplissage des boîtes e-mail des députés, organisation de débats, etc..) ont déjà fait parler la poudre contre l’iniquité de ce projet de loi.

Il est évident qu’un artiste qui consacre des heures, des jours, des semaines de son temps dans la conception, la réalisation et la promotion de ses œuvres a parfaitement le droit d’en espérer retirer un profit moral ou monétaire. Mais encore faut-il savoir de quoi l’on parle, quelle chance les artistes autoproduits ont-ils d’atteindre leur Public avec le système médiatico-économique actuel et quelle est la juste répartition des millions d’euros engrangés par la SACEM chaque année ???

Plus pour les artistes qui, bénéficiant de l’impact publicitaire des masses médias, gagnent déjà plus en une année ce que la plupart d’entre nous ne gagnerons jamais en une vie ???

Ou plus pour les associations, les bénévoles qui font vivre les nombreuses scènes locales et/ou permettent aux artistes d’assurer constamment le renouveau culturel en créant des œuvres non formatées.

Plus pour les majors qui se plaignent de moins vendre de cd mais qui bradent leurs artistes en sonnerie téléphone dont les profits explosent ?

Ou plus pour que des producteurs aventureux, des diffuseurs qui ne sont pas à la recherche de profits immédiats. Plus pour des artistes qui créent les sons de demain, les nouvelles façons de faire et d’écouter de la musique.

Et les auditeurs dans tous ça, n’ont-ils que le choix entre la soupe froide et le tube hot de l’été ? Tous n’ont pas la possibilité d’aller sur le web pour découvrir ce fourmillement artistique intense qui y règne et doivent se contenter des clips TV ou des FMs (bien que certaines heureusement donnent la priorité à la nouveauté) qui passent et repassent en boucle les mêmes artistes. C’est pourquoi l’AIMSA veut donner la place qui revient à chacun en proposant des actions concrètes :
- la protection gratuite des œuvres, je veux être diffusé sans toucher de droit d’auteur mais sans que quelqu’un ne vole, détourne ou remixe à son profit ou sans mon autorisation mes créations.
- La diffusion dans les lieux publics ou radio, grâce à un contrat passé entre l’AIMSA, l’artiste et le diffuseur. Celui-ci sera alors protégé des ingérences nombreuses de la SACEM, il lui suffira de produire une copie du contrat.
- La promotion, via notre site chaque artiste disposera d’un espace pour y placer un ou deux titres de son choix, un lien vers son site personnel, des photos et d’un forum. AIMSA proposera à ceux de son choix des actions ponctuelles comme être sur une compilation et/ou d’être dans la liste des artistes diffusés sur les lieux publics. D’autres actions seront envisagées dans l’avenir.

L’AIMSA souhaite la bienvenue à tous les artistes libres, indépendants et autoproduits et à tous les auditeurs dont les oreilles ne sont pas encore entièrement formatées.

Source : En savoir plus ...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2005 :