Un renforcement historique du dispositif local d’accompagnement (DLA) pour faire rempart à la crise

Publié le 20 janvier 2021 en accès grand public
Commentaire(s) :

Le dispositif local d’accompagnement (DLA) accompagne depuis près de 20 ans les acteurs de l’ESS, en particulier les associations de taille modeste, dans leur développement économique et leur consolidation. Bien connu des acteurs associatifs, il est facile d’accès et souvent mobilisé.

Ce dispositif, co-financé à titre principal par l’État et la Banque des territoires, a démontré son efficacité et a su adapter dans des délais très contraints ses modalités d’intervention pour aider les structures de l’ESS à affronter les premiers effets de la crise sanitaire. Le DLA a ainsi été une pièce maîtresse du dispositif de secours de l’ESS, mis en place au printemps.
C’est la raison pour laquelle Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, confirme confier au DLA un rôle central dans l’exécution de sa politique publique de lutte contre l’urgence économique et dans la mise en œuvre du plan France Relance au service de l’économie sociale et solidaire.

Face à l’urgence, le DLA proposera des solutions d’accompagnement personnalisé et renforcé aux structures de l’ESS qui bénéficieront du fonds UrgencESS, doté de 30 millions d’euros et opérationnel en janvier. L’objectif est de garantir leur pérennité économique au-delà du versement de l’aide, qui oscillera entre 5 000 et 8 000 euros pour les structures de moins de dix salariés.

Dans le cadre de la relance, le DLA accompagnera les structures de l’ESS dans la mobilisation des nombreuses aides et appels à projets auxquels elles ont droit dans des domaines aussi divers que l’économie circulaire, la transition agroécologique, le secteur médico-social, la culture ou le sport.
Pour financer ces deux priorités, le secrétariat d’État à l’ESS annonce une hausse
exceptionnelle de 2,8 millions d’euros du financement du DLA par l’Etat, qui s’ajoute à une enveloppe annuelle de 10 millions d’euros. Ces fonds supplémentaires iront
principalement abonder les DLA au niveau local et correspondent une hausse de 60 des crédits dédiés aux prestataires, notamment pour développer l’accompagnement en ingénierie.

« L’économie sociale et solidaire est une économie qui frappe par sa résilience. Le DLA est un instrument indispensable de mon action pour aider l’ESS à confirmer cette grande résilience et à sortir de la crise au plus vite. »

indique Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 :