Nouvelle marche en faveur des exclus du Ségur de la Santé

Début de l'évènement :

Nouvelle marche en faveur des exclus du Ségur de la Santé

Plus de 100 organisations sont maintenant réunies [1], c’est la première fois au sein des secteurs sociaux, médico-sociaux et judiciaires. Cela représente 26 000 professionnels et plus de 142 000 personnes accompagnées !

Après la mobilisation de plus de 2 000 personnes le 29 mars dernier, une nouvelle marche en faveur des exclus du Ségur de la Santé aura lieu le Mercredi 26/04 à 15h, rendez-vous sur le Parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux

La disparité de traitement salarial créée par les mesures SEGUR et LAFORCADE a une répercussion préoccupante sur le secteur associatif déjà en tension. Il existe depuis plusieurs mois des départs massifs des exclus du SEGUR des établissements sociaux, médico-sociaux et judiciaires. Nous alertons à nouveau les pouvoirs publics, les décideurs politiques des préoccupations majeures liées aux impacts délétères des choix de politique nationale sur nos établissements et services. Ces mesures salariales décidées par le gouvernement depuis avril 2022 sont venues compenser des salaires historiquement bas, mais continuent d’exclure des professionnels de nos secteurs.

Face à cette iniquité salariale, c’est le délitement des équipes qui est en cours. Encore à ce jour en fonction des entités, cette mesure exclut 20 à 40 % des salariés. Pour préserver les accompagnements et le soin des publics en situation de vulnérabilité, nous demandons l’application uniforme et immédiate pour tous les professionnels de la revalorisation de 183 euros nets mensuels, et sa prise en compte dans les budgets par des dotations complémentaires avec effet rétroactif 2022. Si cette iniquité perdure dans un contexte déjà fragilisé par les démissions et la sinistralité de nos métiers, une grande partie des activités de soins et d’accompagnement sera endommagée durablement. Dans ces conditions de travail dégradées, notre capacité à assurer de front, qualité de l’accompagnement et complétude de toutes les démarches administratives (EPRD, ERRD, enquête DARES, rapports d’activités, tableaux de bords, …) est fortement compromise. Notre objectif premier est de garantir la continuité de nos accompagnements, de nos missions associatives et institutionnelles avec des salariés engagés et reconnus équitablement.

[170 organisations étaient présentes le 29 mars dernier, le mouvement a été depuis rejoint par plus de 30 organisations et il continue à s’étendre au niveau national

Autres articles dans cette rubrique

Quelles priorités pour les familles monoparentales ?

Une famille sur quatre est composée d’un seul parent, les mères dans 80% des cas. A quelles difficultés sont -elles confrontées ? Comment l’Etat peut-il compléter l’action des associations pour les...

Les Entretiens Alzheimer Ile-de-France – 15ème édition

Une journée pour en savoir plus sur les avancées de la recherche autour de la maladie d’Alzheimer Rendez-vous à la mairie de Levallois le lundi 3 juin de 14h à 17h30 Les maladies neurodégénératives...

close