Niort : " L’économie sociale n’intéresse pas le pouvoir actuel ", regrette Roger Belot

Publié le 4 février 2019 en accès grand public
Commentaire(s) :

Alors qu’il vient de quitter la tête de la chambre de l’économie sociale, l’ex-PDG regrette que les pouvoirs publics persistent à négliger ce pan de l’économie.

Aujourd’hui, des instituteurs qui voudraient créer une entreprise d’assurance, on leur interdirait. Ils seraient considérés comme des fous dangereux. Roger Belot, qui vient tout juste de quitter la présidence de l’ESS-France (Chambre française de l’économie sociale et solidaire), résume l’une de ses inquiétudes pour l’avenir de l’économie sociale : l’aventure de la MAIF, quand dans les années trente une poignée d’instituteurs sont devenus leurs propres assureurs, serait aujourd’hui impossible à cause de la réglementation, observe celui qui a été le PDG de la mutuelle niortaise de 1996 à 2014.

“ J’ai eu plus de déception que de satisfaction ” Roger Belot a quitté la présidence d’ESS-France le 31 décembre. L’occasion d’un bilan pour cette toute jeune institution, créée en 2014 par la loi Hamon. A son lancement, c’est Roger Belot qu’on est allé chercher pour fédérer cette « grande famille », demeurée jusque-là en ordre dispersé : les mutuelles, les coopératives, les banques mutualistes, les associations, les fondations. Toute l’économie qui fonctionne sans actionnaires.

Source : La Nouvelle République du 15/01/19 par Yves Revert


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 :