Les 1000 premiers jours de l’enfant - une priorité d’action pour la FNAAFP/CSF

Publié le 25 septembre 2019 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

Le gouvernement vient de lancer un chantier en vue d’améliorer l’accompagnement des 1000 premiers jours de l’enfant, période fondatrice dans son développement. C’est une bonne nouvelle pour les familles, les professionnel.les et les associations qui, comme notre fédération, pointent depuis longtemps la nécessité d’un soutien précoce de qualité aux parents pour répondre de manière adaptée aux besoins des enfants.

A plusieurs reprises, la FNAAFP/CSF a pu échanger sur ce sujet avec Adrien Taquet, le secrétaire d’état chargé de la protection de l’enfance, qui porte ce projet des « 1000 premiers jours ». Ces échanges ont mis en lumière la nécessité de développer nos dispositifs innovants d’accompagnement au domicile des familles en pré et post natal. Ils ont pointé le rôle essentiel joué par les technicien.ne.s de l’intervention sociale et familiale (TISF) dans la prévention des troubles relationnels mère/père/bébé par exemple.

Le Président de la République a installé le 19 septembre le comité d’experts chargé de travailler avec l’ensemble des acteurs pour rassembler l’ensemble des connaissances et formuler des préconisations sur les politiques publiques à mener.

Forte de notre reconnaissance acquise ces dernières années auprès des acteurs nationaux et locaux du champ de la parentalité, de la périnatalité et de pédopsychiatrie, notre fédération d’associations d’aide à domicile spécialisées en psypérinatalité souhaite prendre toute sa place dans les travaux qui vont être menés. Comme nous l’avons redit au ministre lors de la mise en place du comité d’expert, la FNAAFP/CSF sera force de proposition pour les travaux de la commission au profit d’une approche sanitaire et sociale de l’accompagnement des familles.

Ce 21 septembre 2019, l’alliance francophone pour la santé mentale périnatale, qui avait été initiée le 5 juin dernier, a lancé l’appel de Marseille (« A cause du bébé ») : ces acteurs associatifs, professionnels et institutionnels de la périnatalité [1] font valoir la priorité absolue que doit constituer dans les 1000 jours la prévention prévenante, l’attention aux parents les plus vulnérables, la prise en charge optimisée des troubles psychiques parentaux et/ou des troubles de l’interaction de leurs conséquences sur le bébé.

La FNAAFP/CSF a contribué dès l’origine à sa construction et nous souhaitons aujourd’hui que cette alliance trouve toute sa place dans les travaux de la commission des « 1000 premiers jours de l’enfant ».

À cause des bébés : Appel de Marseille

Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

[1CIANE (Collectif Interassociatif des Associations de Naissance), CNGOF (Collège National des Gynécologues et
Obstétriciens Français), CNSF (Collège National des Sages-Femmes), FNAAFFP/CSF, FNAPSY (Fédération Nationale des Usagers de la Psychiatrie), Maman Blues, Société Marcé Francophone, Groupe WAIHM-F.


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2013 :