Le tourisme de masse est-il soluble dans le tourisme durable ?

Publié le 29 octobre 2018 en accès grand public
Commentaire(s) :

L’actualité de l’été 2017, puis de l’été 2018, a résonné de nombreux échos concernant le « surtourisme » et les effets du tourisme de masse. Les médias s’appuyant sur des phénomènes de rejet, plus ou moins marqués, du tourisme par des habitants, voire par des élus, de certaines villes ; ce fut notamment le cas à Barcelone ou à Saint-Sébastien (Espagne).

Commençons par lever un malentendu, pour ne pas dire une ambiguïté : le problème n’est pas la masse mais la densité, la concentration.

Un petit nombre de touristes dans un milieu (habité ou naturel) fragile peut causer plus de dégâts qu’un grand nombre dans un lieu, un territoire, aménagé et organisé pour les recevoir.

Source : The Conversation du 01/10/18 par Alain Escadafal


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 :