Le Réseau "Sortir du nucléaire" envoie au nouveau PDG d’EDF sa lettre de mission

Publié le 26 novembre 2009 en accès
Commentaire(s) :

Le Conseil des ministres a nommé M Henri Proglio à la tête du groupe EDF. Prenant de vitesse les autorités françaises, le Réseau "Sortir du nucléaire" a rédigé et expédié à M Proglio sa lettre de mission.

L’objectif principal assigné à M Proglio par le Réseau "Sortir du nucléaire" est de reconstruire un véritable service public de l’électricité, au service des usagers, de ses salariés et bien entendu de l’environnement ce qui, dans les trois cas, nécessite d’engager immédiatement un plan de sortie du nucléaire.

Parmi les principales décisions que devra prendre le nouveau PDG d’EDF, on note en particulier l’arrêt immédiat et définitif du chantier EPR de Flamanville, l’annulation des rachats de British energy et Constellation, l’arrêt de l’exportation de déchets radioactifs en Sibérie, et la remise en cause du chauffage électrique

Bien entendu, M Proglio devra engager un plan de sortie du nucléaire : le Réseau "Sortir du nucléaire" lui indique qu’il doit d’ailleurs fermer immédiatement les réacteurs nucléaires ayant déjà fonctionné 30 ans, c’est-à-dire ceux de Fessenheim (Haut-Rhin), Bugey (Ain) et Tricastin (Drôme), et de créer "un "fond dédié" de 500 Mds pour le démantèlement des réacteurs nucléaires

Le PDG d’EDF devra aussi lancer une grande étude épidémiologique concernant les travailleurs précaires du nucléaire, annuler les campagnes publicitaires de "Greenwashing" et les conférences de propagande dans l’Education nationale, et présentation des excuses aux militants antinucléaires qui ont été espionnés.

EDF devra cesser de demander à ses retraités de créer des groupes anti-éoliens car "les énergies renouvelables sont, avec les économies d’énergie, la base de la nouvelle politique énergétique que vous devez mettre en place."

Enfin, M Proglio devra cesser de cumuler les emplois pour se consacrer pleinement à la reconstruction du service public de l’électricité. Au vu des forts salaires dont il a bénéficié depuis de longues années, M Proglio se contentera d’une rémunération symbolique, "afin de démontrer clairement que les valeurs fondatrices du service public sont de retour chez EDF à la place de la recherche effrénée du profit."

Enfin, le Réseau "Sortir du nucléaire", qui ne semble pas faire excessivement confiance à M Proglio, lui signale qu’il informera en continu ses concitoyens "de l’avancée de vos actions dans l’accomplissement de cette mission de la plus grande importance."


Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 840 associations
9 rue Dumenge 69004 Lyon Cedex

à M Proglio Henri
PDG d’ Electricité de France

Objet : lettre de mission

Monsieur,

vous venez d’être nommé à la tête de l’entreprise Electricité de France (EDF). Voici ci-dessous les mesures que vous devrez mettre en œuvre au plus vite afin que EDF redevienne un véritable service public, respectueux des usagers, de ses salariés et bien entendu de l’environnement ce qui, dans les trois cas, nécessite d’engager immédiatement un plan de sortie du nucléaire.

Les décisions que vous devez prendre immédiatement et mettre en œuvre dans les plus brefs délais :
- Arrêt immédiat et définitif du chantier EPR de Flamanville
Vous stopperez immédiatement le chantier du réacteur EPR engagé à Flamanville (Manche). Ce réacteur est si défaillant qu’il n’obtiendra jamais l’autorisation de mise en service. Il ne faut pas que EDF perde avec ce chantier autant d’argent que Areva avec le chantier EPR de Finlande.
- Annulation des rachats de British energy et Constellation.
Vous annulerez les acquisitions aussi ruineuses qu’absurdes réalisées ces derniers mois par votre prédécesseur, à savoir les rachats de British energy (15 milliards d’euros) et de 50% des acticités nucléaires de l’électricien américain Constellation. Non seulement EDF n’a pas vocation à produire de l’électricité à l’étranger (surtout quand elle n’y arrive plus en France) mais le fait est que les réacteurs nucléaires EPR que votre prédécesseur comptait construire n’obtiendront jamais l’autorisation de mise en service.
- Arrêt de l’exportation de déchets radioactifs en Sibérie
Vous stopperez immédiatement l’exportation de matières radioactives vers la Sibérie. Il est vrai qu’aucune solution n’existe pour les déchets nucléaires, mais ce n’est pas une raison pour d’en débarrasser ainsi.
- Remise en cause du chauffage électrique
Vous annulerez immédiatement tous les accords que EDF a passé avec des entreprises du bâtiment pour installer le chauffage électrique dans 80% des nouvelles constructions. Mieux : vous lancerez immédiatement une étude montrant comment remplacer les chauffages électriques déjà existants par d’autres systèmes bien plus écologiques et économiques.
- Fermeture immédiate des réacteurs nucléaires ayant fonctionné 30 ans
Vous fermerez immédiatement et définitivement les centrales nucléaires de Fessenheim (Haut-Rhin), Bugey (Ain) et Tricastin (Drôme) dont les réacteurs ont d’ores et déjà dépassé 30 ans de fonctionnement. Il n’y a pas eu à ce jour de catastrophe nucléaire, mais la chance ne sera peut-être pas toujours au rendez-vous
- Programmation de la fermeture des autres réacteurs nucléaires
Il est hélas impossible de fermer d’un seul coup les 58 réacteurs nucléaires français, mais il est par contre nécessaire de programmer immédiatement la fermeture des réacteurs lorsqu’ils atteignent 30 ans de fonctionnement. Vous devez déjà préparer la fermeture prochaine des centrales nucléaires de Dampierre (Loiret), Gravelines (Nord), Saint-Laurent (Loir-et-Cher), Chinon (Indre-et-Loire) et Blayais (Gironde).
- Création d’un "fond dédié" de 500 Milliards pour le démantèlement des réacteurs nucléaires
EDF doit démanteler environ 70 réacteurs nucléaires : 58 actuellement en fonction et une douzaine d’ores et déjà arrêtés. Non seulement les sommes réellement nécessaires à ces opérations sont largement sous-estimées par EDF, mais elles ne sont pas même budgétées. Vous mettrez donc en place un "fond dédié" d’au moins 500 milliards d’euros afin que nos descendants puissent financer le démantèlement de "nos" réacteurs.
- Eude épidémiologique concernant les travailleurs précaires du nucléaire
EDF emploie depuis des années des travailleurs précaires qui reçoivent environ 80% des doses d’irradiation et contamination. Vous lancerez une grande étude épidémiologique pour connaître leur état de santé exact, en particulier le taux de cancer. Vous retrouverez à cet effet toutes les personnes ayant travaillé dans les centrales nucléaires et que EDF n’a pas réembauché dans le but de ne pas avoir à assumer leurs maladies professionnelles.
- Annulation des campagnes publicitaires de "Greenwashing"
Vous ferez cesser immédiatement toutes les campagnes publicitaires qui tentent de faire croire que EDF respecte l’environnement, alors qu’elle est en réalité le premier producteur mondial de déchets radioactifs.
- Annulations des conférences de propagande dans l’Education nationale
Vous ferez cesser immédiatement les conférences de propagandes animées par EDF jusque dans les écoles primaires. Mieux : des conférences "rectificatives" seront proposées aux élèves, en particulier afin qu’ils apprennent la réalité des contaminations causées par l’industrie nucléaire.
- Présentation d’excuses aux militants antinucléaires espionnés
Vous présenterez, au nom de vos prédécesseurs, les excuses d’EDF aux militants antinucléaires qui ont été espionnés, et tout particulièrement à Stéphane Lhomme (Réseau "Sortir du nucléaire") qui a été placé deux fois en garde à vue pour avoir rendu public un document, issu de vos services, qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n’est pas conçu pour résister à un crash d’avion de ligne.
- Arrêt de l’activation de groupes anti-éoliens
Vous cesserez de demander à vos retraités de créer des groupes anti-éoliens. Les énergies renouvelables sont, avec les économies d’énergie, la base de la nouvelle politique énergétique que vous devez mettre en place.
- Reconstruction d’un véritable service public
Votre objectif ne sera plus de produire et (surtout) vendre toujours plus d’électricité. Au contraire, la réduction de la consommation d’électricité et la satisfaction des besoins essentiels des usagers seront prioritaires. A cet effet, vous vous baserez sur la campagne du Réseau "Sortir du nucléaire" intitulée "Pour un vrai service public de l’électricité sans nucléaire".
- Salaire et non-cumul des emplois
Considérant que vous avez bénéficié de rémunérations extrêmement élevées depuis de longues années, vous vous contenterez d’un salaire moyen de cadre afin de démontrer clairement que les valeurs fondatrices du service public sont de retour chez EDF à la place de la recherche effrénée du profit.

De fait, vous abandonnerez immédiatement vos autres emplois (ce qui est de toute façon la moindre des choses), en particulier chez Véolia.

Votre mission au service des usagers, de vos salariés et de l’environnement sera exaltante et vous laisserez votre nom dans l’Histoire pour avoir engagé la sortie du nucléaire en France. Nous informerons néanmoins en continu nos concitoyens de l’avancée de vos actions dans l’accomplissement de cette mission de la plus grande importance.

Fait à Lyon
Le mercredi 25 novembre 2009

Le Réseau "Sortir du nucléaire"



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2022 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 :