La Conférence sociale pour l’emploi : passons de la parole aux actes !

Publié le 19 juin 2013 en accès
Commentaire(s) :

La Conférence sociale des 20 et 21 juin aura pour thème prioritaire l’emploi : c’est ce qui ressort des récentes déclarations du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault et des membres du gouvernement.
Cette Conférence sociale permettra-t-elle de passer de la parole aux actes sur le front du chômage ? Solidarités Nouvelles face au Chômage le souhaite vivement et rappelle les priorités en matière d’emploi.

Solidarités Nouvelles face au Chômage déplore une nouvelle fois que les associations ne soient pas conviées à la Conférence sociale qui va s’ouvrir cette semaine. Une Conférence pour l’emploi qui ne donne aucun pupitre aux chercheurs d’emploi, pourtant directement concernés par le sujet, cela n’est pas normal.
Nous ne voulons pas que seuls soient représentés à cette conférence les intérêts des 70 % de la population active qui se trouvent encore en emploi stable. Pour que cette Conférence sociale soit réellement celle de l’emploi, il est impératif que les partenaires sociaux et les politiques prennent en compte l’impact des négociations sur les plus de cinq millions de personnes en situation de chômage.

Solidarités Nouvelles face au Chômage rappelle ses propositions sur les thèmes qui doivent être traités en priorité et faire l’objet de solutions concrètes [1] :
- Répondre, sans attendre car il y a urgence, aux besoins individuels de formation des chercheurs d’emploi, en simplifiant drastiquement l’accès à la formation et en donnant des marges de manœuvre aux responsables territoriaux de Pôle emploi ;
- Mieux prendre en compte l’allongement de la durée du chômage en plaçant l’accompagnement personnalisé au cœur de toute réforme du service public de l’emploi ;
- Mettre en place une représentation des chercheurs d’emploi au Conseil d’Administration de Pôle emploi en créant dès à présent un groupe de travail au sein du Comité National de Liaison pour organiser cette représentation ;
- Lutter contre la désastreuse segmentation entre emplois stables et emplois précaires ;
- Mettre en place une médecine des « chômeurs » avec une attention particulière portée à la santé des chômeurs de longue durée ;
- Favoriser la création d’emplois, en allant plus loin que les seules mesures de court terme et en tenant compte de l’impact sur l’emploi de chaque politique publique.


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

[1La plupart de ces propositions font partie des conclusions de la conférence nationale contre la pauvreté de décembre 2012, conclusions reprises dans le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté.


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2003 :