David peut parfois gagner contre Goliath

Publié le 4 mai 2015 en accès
Commentaire(s) :

Non content de casser les droits élémentaires des salariés, le gouvernement Macron s’en prend maintenant à l’une des mesures phares de la loi sur l’économie sociale et solidaire, dite loi Hamon, votée en juillet 2014. Sous la pression du Medef, Carole Delga, secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat et à l’ESS, a en effet annoncé qu’elle déposerait, dans le cadre du projet de loi Macron, un amendement remettant profondément en cause les conditions d’exercice du droit d’information des salariés en cas de cession de leur entreprise. Ainsi, au cas où ce droit n’aurait pas été respecté, la vente ne serait pas annulée, mais une simple «  contravention  » serait infligée au fautif, ce qui ne ferait qu’alourdir quelque peu le coût de la reprise. Une fois de plus, le patronat a gagné.

Si d’aucuns hésitaient encore à penser que le triumvirat Hollande-Valls-Macron mettrait en œuvre une véritable politique de droite, le doute ne leur est plus permis ! Il n’y a décidément plus rien à attendre de ces gens du gouvernement. Eux ont choisi leur camp.

Source : L’Humanité du 07/04/15 Par François Longérinas est journaliste, président 
de la Scop EMI-CFD.


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2012 :