Carol Gilligan, fondatrice du care : "J’écoute les voix de celles et ceux qui n’étaient pas entendues"

Publié le

Carol Gilligan, fondatrice du care : "J'écoute les voix de celles et ceux qui n'étaient pas entendues"

Et si la voix du care était non pas féminine mais humaine ? Quarante ans après ses travaux précurseurs sur l’éthique du care, Carol Gilligan revisite ce concept devenu central aujourd’hui.

Avec Carol Gilligan

En 1982, lorsque la psychologue Carol Gilligan publiait Une voix différente (Flammarion, 2019), elle ne s’attendait pas au retentissement international que connaîtrait son ouvrage. Elle y critiquait les méthodes et les présupposés de ses confrères, étudiant le développement moral des enfants et des adolescents dans une approche binaire, faisant des garçons les tenants de la justice et de la raison, et les jeunes filles celles de l’émotion. Une voix différente faisait alors entendre une autre voix, la voix féminine, celle du care, du soin et de la sollicitude. Aujourd’hui, dans son ouvrage Une voix humaine (Flammarion, 2024), elle fait sa propre critique : pourquoi cette voix ne serait-elle pas la voix de toutes et tous, une voix humaine ?

Source : La suite sur le site d’origine...

Autres articles dans cette rubrique

Déscolarisation et lacunes éducatives : un coût de 10 000Mds$ par an pour l’économie mondiale (UNESCO)

Alors que 250 millions de filles et de garçons sont toujours exclus du système scolaire à travers le monde, un rapport de l’UNESCO analyse pour la première fois le coût pour l’économie et les...

Élections législatives : Adeline Hazan, présidente de l’UNICEF France, fait part de ses craintes quant à l’avenir des droits de l’enfant en France

Adeline Hazan, présidente de l’UNICEF France, a choisi de s’exprimer dans une tribune publiée aujourd’hui sur le site du Monde, pour alerter sur les graves menaces qui pèsent sur les droits des...

close