Terre de liens mobilise la société civile pour installer des paysans

Publié le 29 décembre 2008 en accès
Commentaire(s) :

Aujourd’hui, acheter des terres pour un paysan, c’est s’endetter sur plusieurs générations. La spéculation foncière empêche les agriculteurs de s’installer ou de transmettre leur ferme. En conséquence :
- près de 200 fermes disparaissent chaque semaine en France, souvent au profit des plus grosses exploitations ;
- 160 ha de terre sont artificialisés chaque jour. En 10 ans, l’équivalent d’un département français de taille moyenne a été soustrait à l’agriculture, à la forêt et aux espaces naturels ;
- le prix de la terre ne cesse d’augmenter et rend difficile l’accès au foncier pour des candidats à l’installation ;
- seulement 2% de la SAU sont cultivés en bio en France alors que l’objectif du Grenelle de l’environnement est de 20% en 2020 !

Nous avons pourtant besoin de paysans, plus nombreux, plus proches de nous et plus respectueux de l’environnement, de notre santé et de nos paysages !

La Foncière Terre de liens, créée en 2006 par l’association Terre de liens et la Société financière de la Nef, est une initiative utile et efficace. Elle fait appel à chacun d’entre nous pour prendre ensemble notre part de responsabilité dans l’avenir de nos campagnes, de notre agriculture et de notre alimentation.

La Foncière collecte de l’épargne auprès des personnes physiques et morales pour acquérir du foncier agricole. Propriétaire de ces terres, elle les loue, via des baux ruraux environnementaux, à des hommes et des femmes qui pratiquent une agriculture paysanne, biologique ou biodynamique.

Avec votre épargne, la Foncière Terre de liens :
- sort les terres agricoles de la spéculation foncière
- aide les agriculteurs à s’installer en leur enlevant le poids du foncier
- encourage le développement de l’agriculture bio en France
- donne la possibilité aux citoyens de participer concrètement à l’achat de foncier pour maintenir ou installer des paysans.

Votre épargne est utile, donnez lui du sens !

La Foncière Terre de liens procède actuellement à un appel public à l’épargne. Cet APE est une opération de collecte nationale d’épargne solidaire. L’objectif est de collecter 3 millions d’euros d’ici avril 2009 pour soutenir une quinzaine de projets.

Loin des dérives de la finance spéculative, vous pouvez investir de manière concrète, responsable et solidaire en plaçant une partie de votre épargne au profit de l’installation d’agriculteurs bio partout en France.
Vous pouvez choisir de dédier cet investissement à une région précise, à un projet particulier ou faire confiance à l’expertise de la Foncière Terre de liens dans le choix de l’attribution de vos actions.

En prenant part dans la Foncière, vous contribuez à rendre nos campagnes plus vivantes !

Source : Pour en savoir plus :


2 Messages

  • Debette guy
    Route de brunembert
    62240 Bournonville
    Tél:0321332722
    Email:guy.debette chez laposte.net

    Bonjour

    Je ne sais si le problème que je vais vous expliquer vous concerne. Je voudrais des conseils.

    Je ne suis pas agriculteur mais je suis néanmoins contre les constructions abusives sur des terrains à labour.
    Un terrain au dessus de ma maison a eu un permis de construire pour 2 maisons à plus de 50 m de la route. Ce n’est jamais accepté par l’équipement dans de nombreux cas. Sur mon terrain, un puit est utilisé. Il y a obligation de ne pas polluer sur un rayon autour du puit. Le terrain est en en pente. Le puit a de fortes chance d’être pollué.

    Cette vente, en réalité est une opération financière qui permet de gagner pas mal d’argent pour les vendeurs. Un terrain qui avait peu de valeurs a pris subitement de la valeur.
    Il suffit donc d’acheter des terrains à labour et de s’enrichir facilement.

    Je voudrais savoir quels sont les recours possibles.
    Pouvez vous me renseigner, me donner des contacts dans le pas de calais pour empêcher ces constructions abusives.

    repondre message

  • wholesale oakley sunglass 24 novembre 2010 04:42, par wholesale oakley sunglass

    A misty English morning the imp hypostasis tickled his cheap wholesale sunglass brain. Bringing his host down and kneeling he heard twine with his second replica wholesale sunglasses bell the first bell in the transept and, rising, heard their wholesale oakley sunglass two bells twang in diphthong. And in a ladychapel another taking sunglass wholesale housel all to his own cheek. You prayed to the Blessed Virgin that you might not have a red wholesale sunglasses china nose. You prayed to the devil in Serpentine tote bags avenue that the fubsy widow in front might lift her clothes still more from the wet wholesale handbags street. The grainy sand had gone from under his wholesale tote bags feet. His boots trod again a damp crackling handbag wholesale mast, razorshells, squeaking pebbles, that on the unnumbered wholesale purses pebbles beats, wood sieved by the shipworm, lost Armada. Unwholesome sandflats waited to suck his wholesale gift bags treading soles, breathing upward sewage breath.

    Voir en ligne : wholesale oakley sunglass

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 :