Présidentielle 2017 : ce que demande l’économie sociale et solidaire

Publié le

Présidentielle 2017 : ce que demande l'économie sociale et solidaire

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire fait 60 propositions en vue de la présidentielle.

Après les treize priorités des artisans de l’UPA , ou les propositions de plusieurs mouvements patronaux tels Croissance Plus et France digitale, place aux desiderata de l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes). L’organisation, qui représente 70.000 entités du secteur (coopératives, mutuelles, fondations...) et 1,1 million de salariés, s’adresse aux prétendants à l’Elysée à travers une liste de soixante recommandations, regroupées autour de huit thématiques. Parmi celles-ci, le développement d’une commande publique socialement responsable. L’Udes appelle également à une meilleure sécurisation des employeurs et des actifs. « Aujourd’hui, on constate une ­dualité du marché du travail avec une polarisation entre les salariés en CDI et les précaires qui peinent à s’insérer durablement dans l’emploi », commente son président, Hugues Vidor.

Source : Les Echos du 25/11/16 par Claire Bauchart

Autres articles dans cette rubrique

Arrêts de travail et congés payés : L’UDES demande au ministre du Travail de sécuriser rapidement le champ du futur projet de loi

A la suite de la décision du Conseil constitutionnel sur les dispositions légales concernant l’acquisition de congés payés pendant des absences pour maladie, l’UDES demande au ministre du Travail...

Discours de politique générale. L’UDES s’inquiète de l’absence de vision structurelle du financement des politiques de solidarité dans un contexte de tensions fortes dans les territoires

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire porte le besoin d’une vision structurelle du financement des politiques de solidarité. Dans le contexte social actuel de tensions, l’UDES...

Loi Immigration. La loi validée par le Conseil constitutionnel ne répond toujours pas aux enjeux de recrutement dans les métiers en tension de l’ESS

Pour Hugues Vidor, président de l’UDES « Si nous saluons les mesures censurées par le Conseil constitutionnel dans sa décision du 25 janvier, nous déplorons qu’en validant une version contraignante...

close