Plan d’action pour la vie associative : Des réponses attendues mais peu de moyens dédiés


En réponse au rapport remis au Premier Ministre le 8 juin dernier, G abriel Attal, Secrétaire d’État auprès de Jean-Michel Blanquer, a présenté aujourd’hui un plan d’action pour le développement de la vie associative. Un interlocuteur engagé et des premières pistes qui appellent maintenant un investissement de l’État et des moyens dédiés.

La feuille de route présentée contient 3 axes :
- un appui structurel et un accompagnement renforcé des associations
- valoriser et reconnaître l’engagement individuel
- le développement associatif, l’affaire de tous

Ainsi, 15 mesures ont été annoncées ce matin. Parmi elles, citons, le soutien au développement de groupements d’employeurs, l’élargissement du dispositif « impact emploi » aux associations jusqu’à 20 salariés, la rénovation des dispositifs de congés engagement ou encore la signature de chartes d’engagements réciproques avec chaque ministère.
Ces mesures apportent de premières réponses concrètes à une partie des attentes exprimées par le monde associatif dans le rapport "Pour une politique de vie associative et une société de l’engagement". Par ailleurs, l’ouverture annoncée de travaux sur la fiscalité associative, sur l’évaluation, sur l’accompagnement territorial des associations, sur les relations associations/entreprises et encore sur la philanthropie dessinent de réelles perspectives pour nourrir une politique de vie associative.

Le Mouvement associatif salue la dynamique d’échange et de co-construction engagée par le Secrétaire d’Etat, et qu’il souhaite poursuivre dans les prochains mois.

Une dynamique également à l’œuvre à l’Assemblée nationale à travers notamment la proposition de loi en faveur de la trésorerie des associations, et le Pacte de croissance de l’ESS présenté ce même jour
Mais, une politique de vie associative ambitieuse ne pourra se décliner réellement sans investissement de l’Etat, au niveau national et territorial.

Le Mouvement associatif regrette l’absence de mesures budgétaires immédiates, sur le renforcement du FDVA ou en matière de soutien à l’emploi en particulier, qui auraient permis de donner un signal politique fort. À défaut de celles-ci, il est nécessaire que des perspectives de moyen terme soient données et qu’une ambition soit affirmée.

« La feuille de route qui se dessine, pour qu’elle serve le développement de la vie associative, ne pourra se faire sans un investissement renforcé de l’État. »

Philippe Jahshan, Président du Mouvement associatif

EN SAVOIR PLUS
Lire le communiqué de presse du Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse
Découvrir le discours de Philippe Jahshan
Consulter le rapport remis au Premier Ministre le 8 juin



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »