Martin Hirsch présente les enjeux de la deuxième conférence nationale sur la vie associative

Publié le :
Commentaires :
Publication dédiée :
  • Promotion de l’économie sociale et solidaire

  • L’année 2009 peut être une année importante pour les associations et nous nous y emploierons tout au long de ces mois.

    Au mois de décembre se tiendra la deuxième conférence de la vie associative, demandée et attendue par les représentants des associations et que nous préparons avec le CNVA, la CPCA, le groupe des associations au Conseil économique, social et environnemental et plusieurs représentants de la diversité de la vie associative.

    3 thèmes ont été retenus : celui de la place des associations dans la société et dans ce qu’on appelle le « dialogue civil ; celui de la relation entre les associations et les pouvoirs publics ; celui de la reconnaissance de l’engagement et du bénévolat.

    Source : La suite par ici...


    2 Messages

    • Avec 3 thèmes retenus : celui de la place des associations dans la société et dans ce qu’on appelle le " dialogue civil ; celui de la relation entre les associations et les pouvoirs publics ; celui de la reconnaissance de l’engagement et du bénévolat, la 2éme Conférence sur la vie associative esquive-t-ellle un rôle majeur de la vie associative : celui de la mobilisation et de la transformation des savoirs en particulier dans son rôle avec la jeunesse ?
      Alors que le dialogue entre les associations et les pouvoirs publics ne peut sérieusement compter avec le minimalisme franà§ais des associations de mineurs (exemples rarissimes de "juniors associations"), pas plus que n’est préparé à l’école l’engagement et le bénévolat dont le goà »t s’acquière avec une plus grande participation des enfants et des jeunes à la vie associative, jusque dans lla représentation dans les instances dirigeantes. Cette deuxième Conférence de la vie associative n’oubliera certainement pas en décembre 2009 les 20 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant du 20 novembre précédent. La représentation de la vie associative par les jeunes au sein, des Conseils Municipaux juniors, des Conseils généraux de collègiens, des Conseils Régionaux de la Jeunesse, serait instructive avec les initiatives des collectivités territoriales vécues vécues et exprimées les enfants et par les jeunes. Voir les deux réseaux de la Fédération Nationale des Collectivités pour la Culture ( FNCC o๠l’INJEP se retrouve maintenant sous la houlette de martin Hirsch) et le Réseau Franà§ais des Villes Educatrices ( RFVE, en lien avec l’Association des Régions de France).
      Cette 2éme Conférence de la vie associative tente un slalom entre divers écueils, si elle devait confirmer la défiance du monde adulte à l’égard de la jeunesse cela serait dommage pour la relève de la vie associative qui étouffe de sa professionnalisation gestionaire. Gestionnaire utilement pour l’obligation de résultat conventionnelle, mais fort peu de la ressource humaine en gestation ( obligation de moyens) , la vie associative qui n’échappera pas à la réalité de la pyramide des à¢ges.
      Autre chose qu’une complaisance au seul tonus de la jeunesse , la vie associative doit en mobiliser l’intelligence sensible pour qu’elle ( la jeunesse) se saisisse et transforme l’héritage sociétal . Avec une mixité sociale et intergénérationnelle, la vie associative a tout à gagner en ouvrant un peu les portes aux générations montantes. Avec l’étrangeté d’un Secrétariat d’Etat aux Ainés, d’un Secrétariat d’Etat à la famille, d’un Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports et d’un Haut-commissariat à la Jeunesse au sein du Ministère de la Santé, de la Famille, etc...nous pourrions nous demander en quoi ces Services d’Etat coopérent entre eux. Cette question n’est pas à l’ordre du jour pour cette 2éme Conférence de la vie associative.
      Accessoirement en quoi l’économie sociale et solidaire et les CRESS sont-elles concernées aprés le Mois de l’Economie Sociale et Solidaire impliquant l’ensemble des Régions de France...

      Cette réciprocité conforterait les dejà nombreuses initiatives de solidarité et de coopérations intergénérationnelles, sur un mode autre que de domesticité.

      abCIDE et la réussite coéducative.

      La RELIANCE et / ou la relance .

      Voir en ligne : Droits de l’Enfant, la France peut mieux faire.

      repondre message

    • mon expereince 29 mars 2011 14:08, par silav honji

      Article il me semble interssant. zeba Mais c’est certains que le contexte peut cnaher.

      Voir en ligne : le retour des miens

      repondre message

    Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

     
    A propos de ESS et société, Enjeux et débats
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
    En savoir plus »