Loi Travail : les entreprises de l’ESS réclament des changements

Publié le

Loi Travail : les entreprises de l'ESS réclament des changements

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) est déçue du projet de loi. Elle craint que des accords d’entreprise ne viennent déréguler le secteur de l’ESS. Elle veut faire bouger le texte.

"Nous étions intéressés par les intentions de la loi, notamment développer le dialogue social et sécuriser les employeurs, et, au final, nous sommes déçus". Hugues Vidor, président de l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) faisait part, jeudi 19 mai, de ses récriminations contre le projet de loi Travail devant l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis). L’organisation, qui regroupe 80% des employeurs fédérés du secteur de l’ESS (associations, mutuelles, coopératives...), compte bien se faire entendre auprès des sénateurs qui l’étudieront en séance à partir du 13 juin.

Source : L’Express du 23/05/16 par Marianne Rey

Autres articles dans cette rubrique

Elections européennes : L’UDES plaide pour plus d’attention envers les TPE et le développement des compétences

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire publie ses propositions en amont des élections européennes à l’intention des candidats à la députation. Priorités au dialogue social européen, au...

Contrat de professionnalisation. L’UDES déplore la fin d’une aide incitative à l’emploi des jeune

L’UDES considère la suppression au 1er mai 2024 de l’aide aux employeurs pour le recrutement de salariés en contrat de professionnalisation comme une contradiction dans un contexte de lutte contre la...

Enquête flash : La semaine en 4 jours : un facteur d’attractivité pour plus de 75 % des employeurs de l’ESS

Les employeurs de l’économie sociale et solidaire sont-ils prêts à envisager la semaine de 35 h en quatre jours dans leurs structures ? C’est la question que leur a posée l’UDES dans le cadre d’une...

close