Les formations à l’entrepreneuriat ont-elles un effet sur l’insertion professionnelle ?

Publié le 24 mars 2021 en accès grand public
Commentaire(s) :

Promouvoir l’esprit d’entreprendre, renforcer les aptitudes à créer et gérer des projets, tels sont les principaux objectifs des formations entrepreneuriales. A l’origine cantonnées aux écoles d’ingénieur et de commerce, ces formations se développent rapidement au sein des universités. Elles se veulent in fine être un levier supplémentaire pour l’insertion professionnelle. S’appuyant sur les données du dispositif d’enquête Génération 2010, les auteures de ce nouveau Céreq Bref cherchent à mesurer pour la première fois, les effets des formations entrepreneuriales sur les parcours professionnels des Bac + 5.

- Deux grandes modalités de formations entrepreneuriales, pour des Bac + 5 au profil particulier

  • Sensibiliser à l’entrepreneuriat : informations sur les carrières entrepreneuriales, compétences à développer, mises en situation.
    • 26 % des Bac + 5 entrés en 2010 sur le marché du travail en ont bénéficié.
  • Accompagner à la création d’entreprise : destiné aux étudiants porteurs de projet entrepreneurial et pouvant offrir un soutien financier.
    • Ce dispositif a concerné 7 % des Bac + 5 de la Génération 2010.
  • Plus souvent issus d’écoles d’ingénieurs ou de commerce que de master 2, les étudiants ayant bénéficié de ces formations sont aussi plus souvent des hommes et avec un passé scolaire déjà très professionnalisé (IUT, STS, ...). Leurs parents sont plus fréquemment à leur compte.

- Des créations d’entreprises facilitées par l’accompagnement

  • 10 % des jeunes Bac + 5 ayant bénéficié de cette aide à la création d’entreprise étaient à leur compte 3 ans après être entrés dans la vie active contre seulement 5 % pour ceux n’ayant pas suivi cette formation.
  • Pour les salariés aussi, ces formations semblent bénéfiques puisqu’en moyenne ils sont mieux rémunérés lorsqu’ils ont été formés à l’entrepreneuriat.
    Cependant, et quand bien même ces formations permettent aux étudiants de développer des compétences entrepreneuriales, de renforcer leur autonomie et d’encourager leur prise d’initiative, les modélisations montrent que ce sont avant tout leurs caractéristiques individuelles qui expliquent leur avantage comparatif sur le marché du travail et non le fait d’avoir suivi ou pas ces formations.

Au-delà de l’effet tangible de l’accompagnement à la création d’entreprises, ces premiers résultats nécessitent des analyses complémentaires assises, d’une part, sur des données permettant d’évaluer l’impact des dispositifs postérieurs à 2010, et d’autre part, sur des indicateurs plus détaillés pour la situation des indépendants. Si les auteures rappellent que l’introduction de ces formations au sein des universités fait débat (formation à l’esprit critique versus formation au monde de l’entreprise), elles considèrent la poursuite de leur développement comme globalement favorable au futur parcours professionnel des étudiants.

"Les formations à l’entrepreneuriat sont-elles un levier pour l’insertion professionnelle ?
Catherine Béduwé, Alexie Robert
Céreq Bref n°404, 2021, 4p.

Source : En savoir plus ?


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 :