Le projet de loi pour le plein emploi ne répond pas aux enjeux

Publié le

Le projet de loi pour le plein emploi ne répond pas aux enjeux

Le 12 juillet dernier, le Sénat a adopté une version amendée du projet de loi pour le plein emploi durcissant les obligations et les sanctions pour les bénéficiaires du RSA. La nouvelle mouture du texte prévoit désormais une obligation de réaliser 15 à 20h d’activités par semaine sous peine de sanction. De plus, les sénateurs ont durci ces dernières en limitant à trois mois les sommes pouvant être reversées à la personne qui aurait pu retrouver une activité. Une drôle de manière d’inciter à la reprise (...)

Toute l'actualité sur l'ESS dans votre poche,
partout, tout le temps.

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Je me connecte Je m'abonne

Autres articles dans cette rubrique

Congé de naissance et service public de la petite enfance : l’UNSA, force de proposition

Le gouvernement a avancé ses premières propositions pour réformer le congé parental et créer un nouveau congé de naissance. Bien qu’allant dans le bon sens, l’UNSA considère ces annonces insuffisantes...

Travailleurs saisonniers et assurance chômage : accroissement de la précarité

La nouvelle réforme de l’assurance chômage -dont les contours ont été dessinés par le Premier ministre la semaine dernière- est inacceptable pour l’UNSA et produira des effets désastreux pour les...

close