Le mécénat, une opportunité pour notre pays selon les Français

Publié le 5 octobre 2017 en accès
Commentaire(s) :

Un mode de soutien important pour 61% des citoyens

Plus de 8 Français sur 10 ont déjà entendu parler de mécénat, et 61% le considèrent comme un mode de soutien important pour le pays. Pour la première fois, Admical réalise avec Kantar Public une étude sur l’opinion des Français à l’égard du mécénat. Les chiffres clés, révélés le 5 octobre à l’occasion du Mécènes Forum, grand rendez-vous annuel des entrepreneurs engagés, montrent que si un effort de pédagogie est à fournir car les mécanismes du mécénat restent à préciser, les Français ont une bonne opinion des mécènes et souhaitent que le mécénat se développe en priorité dans les secteurs de la santé, de la solidarité et de l’environnement. De plus, dans un contexte global de défiance vis-à-vis des institutions, 50% des Français font confiance aux entreprises et aux entrepreneurs philanthropes pour soutenir des actions d’intérêt général. Enfin, selon 72% de la population, le mécénat est une ressource nécessaire et complémentaire à l’action des pouvoirs publics.

Le mécénat : une démarche incontournable pour les Français

L’étude, fondée sur une enquête qualitative puis quantitative auprès d’un panel de plus de 1000 personnes, permet de mieux connaitre l’opinion des citoyens à l’égard du mécénat, mais aussi d’en savoir plus sur ses attentes à l’heure où la société doit faire face à de nouveaux défis. Elle vient ainsi compléter les baromètres qu’Admical réalise tous les deux ans sur l’évolution du mécénat d’entreprise en France.

84% des Français connaissent le mécénat, et plus de la moitié déclarent « voir très bien de quoi il s’agit ». Ils sont même 61% à considérer que c’est un mode de soutien important dans le contexte socio-économique actuel et 1/3 à penser qu’il va l’être de plus en plus à l’avenir.

« Le mécénat est un formidable vecteur de lien dans une société qui en a terriblement besoin. Il permet de créer des passerelles entre des mondes qui n’ont pas souvent l’habitude d’agir sur le terrain commun de l’intérêt général : entreprises, fondations privées, associations, pouvoirs publics et citoyens », informe François Debiesse, président exécutif d’Admical.

Engagement, transmission, innovation, partage, création, civisme, passion… : les valeurs associées spontanément au mécénat évoquent dynamisme, éthique et authenticité. Pour les Français, le mécénat représente une véritable opportunité à la fois pour créer du lien social, du bien-être et donner une meilleure image du pays.

« Les citoyens considèrent que le mécénat est une opportunité pour la France, alors faisons fructifier ce formidable élan ! Admical œuvrera d’autant plus pour mobiliser pouvoirs publics, entreprises, fortunes privées et médias afin de favoriser cette démarche d’engagement associant générosité et efficacité. », s’enthousiasme Sylvaine Parriaux, directrice générale adjointe d’Admical.

Légitimité et confiance accordées aux entreprises et aux entrepreneurs mécènes

La perception des mécènes par les Français est globalement très positive. 84% des Français ont une bonne opinion des entreprises mécènes, et selon une étude Mediaprism pour la Fondation de France, près des 3/4 ont également une bonne opinion des philanthropes français (individus mécènes à titre personnel) [1].

Leur légitimité pour soutenir des actions d’intérêt général ne fait plus aucun doute, et ce quel que soit le type de mécène : 69% pour les entreprises, 67% pour les fondations privées, 63% pour les TPE/PME. Par ailleurs, malgré un climat de défiance généralisé envers les institutions, entreprises (53%) et entrepreneurs (51%) bénéficient de manière quasi équivalente de la confiance des Français pour soutenir des actions d’intérêt général.

Des attentes fortes concernant l’avenir du secteur

Un effort de pédagogie à poursuivre

Bien que les principes fondamentaux du mécénat soient bien compris par les Français, ses modes opératoires restent encore à préciser. A titre d’exemple, 35% d’entre eux ne connaissent pas les différentes formes que le mécénat peut prendre (financier, en nature ou de compétences) ou ont parfois des difficultés à avoir une opinion sur le sujet. Ainsi, la population attend des mécènes qu’ils donnent des informations factuelles sur leur politique de mécénat.

Une ressource nécessaire et complémentaire à l’action publique

Le mécénat est perçu comme une ressource complémentaire à l’action des pouvoirs publics pour une grande majorité de Français : 72% sont d’accord pour dire qu’il permet d’agir là où les pouvoirs publics ont besoin d’appui. Par ailleurs, près de la moitié d’entre d’eux (46%) considèrent que les pouvoirs publics doivent favoriser le développement du mécénat, notamment à travers le soutien de projets territoriaux.

La santé, premier domaine à soutenir

La santé est le domaine qui arrive nettement en tête lorsque l’on demande aux Français dans quelle sphère les actions de mécénat devraient être menées aujourd’hui. Ils sont 44% à la citer en premier, contre 31% pour la solidarité et 29% pour l’environnement.

Focus sur la perception des entreprises mécènes

84% des Français ont une bonne opinion des entreprises mécènes. 70% d’entre eux souhaiteraient qu’à l’avenir les entreprises soutiennent davantage des actions d’intérêt général à travers le mécénat, 69% aimeraient que les entreprises soutiennent des projets innovants en manque de financement public et 62% qu’elles encouragent l’implication de leurs collaborateurs.

Cependant, l’étude révèle une interrogation quant aux motivations principales des entreprises mécènes. Selon les citoyens, les enjeux d’image (55%) et les avantages fiscaux (53%) seraient les moteurs principaux des entreprises. La réalité montre pourtant que seules 30% des entreprises mécènes appliquent la déduction fiscale à la totalité de leurs dons et que les 3 principales motivations citées par les chefs d’entreprises mécènes sont « contribuer à l’intérêt général », « exprimer les valeurs de son entreprise » et « construire des relations avec les acteurs de son territoire » [2].

Autre point important, les PME et TPE, ne sont pas spontanément considérées par les Français comme de potentiels mécènes alors qu’elles représentent 97% des mécènes et comptent pour 40% du budget mécénat en France [3]. Enfin, notons que 10% des Français auraient envie de postuler dans une entreprise mécène.


[1(73%) - étude Mediaprism pour l’Observatoire de la Fondation de France – sept 2012

[2Baromètre du mécénat d’entreprise en France 2016 – Admical /CSA

[3Baromètre du mécénat d’entreprise en France 2016 – Admical /CSA


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2014 :