Le Crédit Coopératif choisit d’attribuer sa CVTC - Change solidaire à un projet de développement du GERES dans l’Himalaya Indien

Publié le 25 janvier 2012 en accès
Commentaire(s) :

Le bénéficiaire
de la Contribution volontaire sur les transactions de change (CVTC-Change solidaire) a été
désigné par les Administrateurs du Crédit Coopératif, représentants de ses sociétaires. Il s’agit de l’association
GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités) pour un projet mené dans une zone
de grande pauvreté de l’Himalaya Indien.

Selon le principe retenu par le Crédit Coopératif, ce projet bénéficiera de ressources de la CVTC pendant 3 ans.
Lancée en mars 2011, le montant atteint pour les trois trimestres 2011 est de 82 000 euros.

La CVTC-Change solidaire : un financement innovant pour le développement

La CVTC-Change solidaire est une contribution volontaire de 0,01% du montant des transactions de change réalisées par
la banque pour son compte propre ou pour celui de ses clients, le Crédit Coopératif supportant lui-même le coût de cette
contribution (les tarifs proposés aux clients sur ces opérations ne sont pas impactés).

Lancée officiellement lors du forum Convergences 2015, manifestation dédiée au financement du développement, la CVTC
s’inscrit dans le mouvement de mobilisation et de réflexion pour la réduction de la pauvreté des Objectifs du millénaire et
dans la poursuite des actions de finance solidaire et de gestion responsable du Crédit Coopératif.

« Nous sommes la première banque à s’appliquer volontairement un tel mécanisme. Il vient s’ajouter aux autres formes
d’intervention de la banque, que ce soit dans l’offre solidaire aux clients sociétaires, en prestations au service d’acteurs
solidaires ou en mécénat. C’est donc pour nous une démarche naturelle » précisait au moment de son lancement Pierre
Valentin, directeur général délégué du Crédit Coopératif.

Le projet retenu : la construction dans l’Himalaya indien de 1 000 bâtiments solaires passifs

Dans les hautes vallées himalayennes, les populations connaissent des conditions de vie extrêmes : températures glaciales
en hiver, isolement prolongé (cols fermés 6 mois par an), végétation rare. L’ensoleillement y est néanmoins exceptionnel.
Débuté en 2008, le projet de construction de 1 000 maisons solaires passives a pour objectif d’intégrer les techniques
d’efficacité énergétique dans l’habitat (domestique et communautaire), afin d’améliorer les conditions de vie des populations
rurales. Ce projet se caractérise par ses nombreux impacts sociaux et sanitaires (augmentation des températures
dans les maisons, réduction des fumées nocives à l’intérieur), économiques (diminution de la consommation de
combustibles dans l’habitat, développement de l’activité artisanale : 400 femmes organisées en 30 groupes décuplent leur
production grâce à l’amélioration des conditions de travail et aux formations par les ONG), institutionnels (renforcement
des capacités du consortium d’ONG partenaires, transfert de technologies, mise en place de réseaux d’information sur
l’efficacité énergétique et l’adaptation aux changements climatiques, constitution d’un réseau local de professionnels du
bâtiment solaire passif) ainsi qu’environnementaux (réduction de la pression sur les écosystèmes et des émissions de
CO2).

Ce projet est mené par le GERES, une association reconnue pour son expertise dans l’aide au développement.
« En tant qu’ONG de développement, nous recherchons constamment des mécanismes de financements innovants afin de
pérenniser nos interventions sur le terrain. L’initiative du Crédit Coopératif nous permet de démultiplier nos impacts auprès
des populations himalayennes et de préparer la diffusion à large échelle de nos solutions d’habitats solaires à très faible
consommation d’énergie. Le Change solidaire constitue une réelle avancée sur le terrain de la solidarité internationale, ce
dont nous nous réjouissons », explique Alain Guinebault, Délégué général du GERES

En portant son choix sur ce projet, le Crédit Coopératif se trouve réunir deux problématiques mises en avant par l’ONU en
2012, déclarée Année internationale de l’énergie durable pour tous et Année des coopératives.

Créé en 1976, le GERES - Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités - est une association
à but non lucratif, dont les actions visent à améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres par la
mise en oeuvre de projets qui réduisent la précarité énergétique, préservent l’environnement et limitent les
changements climatiques et leurs conséquences. L’association déploie une ingénierie de développement et une
expertise technique spécifique, toujours menées en partenariat avec les communautés et les acteurs locaux.
www.geres.eu

Le Crédit Coopératif est une banque coopérative dont la vocation est de concourir au développement des entreprises d’économie
sociale, associations, coopératives, mutuelles, groupements d’entreprises, entrepreneurs sociaux et organismes d’intérêt général, dans
une logique de réponse à leurs besoins et de coproduction de services. De la proximité avec ses sociétaires est né le premier
placement solidaire, dès 1983. Pionnier de la finance éthique et solidaire, le Crédit Coopératif met son expertise au service de ses
clients et partenaires, attentif à la promotion d’une économie et d’une finance respectueuses de l’homme et de son environnement.
Attachés aux principes coopératifs, il veut exercer son métier de banquier dans la logique de responsabilité qu’ils contiennent.
http://www.credit-cooperatif.coop/



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 : Articles de l'année 2003 :