Histoire d’Ardelaine

Publié le 31 octobre 2006 en accès
Commentaire(s) :

« En 1975, cinq amis, sans un sou en poche, décident de redonner vie à la dernière filature d’Ardèche, tombée en ruines. Ils font aussi le pari de recréer la filière laine de leur région, pari qu’ils tiendront par la force de l’équipe et de la coopération qui demeurera le moteur essentiel de leur histoire, racontée ici » JF. Draperi - Extrait de la préface de « Moutons rebelles »
Vous pourrez lire l’aventure d’Ardelaine dans « Moutons rebelles », le livre écrit par Béatrice Barras (collection « Pratiques utopiques » aux éditions REPAS).

Vous découvrirez comment, après sept années de préparation, de formation, et d’économies, les fondateurs créent la coopérative Ardelaine, comment ils parviennent à structurer les ateliers, fabriquer les produits et les commercialiser, malgré l’absence d’un marché identifié. Vous vivrez les années galère, puis la poussée de croissance, et comprendrez le choix de créer des activités culturelles.
Au delà du témoignage, les associés d’Ardelaine nous invitent à revisiter l’ensemble des enjeux sociétaux auxquels nous sommes tous quotidiennement confrontés.

- 1972 à 1975 : Il était une fois
- 1975 à 1978 : Années pionnières, années galères
- 1978 à 1982 : En route vers la création d’entreprise
- 1982 à 1985 : Premiers pas dans l’économie
- 1986 à 1990 : Poussée de croissance, tous azimuts
- 1990 à 1995 : Un musée à cinq pattes
- 1996 à 2000 : Le chantier durable
- 2000………. : Les fruits de l’expérience

Situation géographique
Ardelaine est située en Ardèche, à Saint Pierreville. L’entreprise se trouve au lieu dit « Puausson », sur le site d’une ancienne filature de laine, au bord d’une petite rivière qui alimentait les roues de la fabrique.
Le site hydraulique de Puausson a une longue histoire dont on trouve les traces dès le XVème siècle. Des recherches aux archives de Privas ont permis de découvrir une estimation du domaine datant de 1449. Le site était d’abord un moulin où se fabriquaient la farine et l’huile de noix ; en 1846 il deviendra une filature de laines. Ceci n’est pas étonnant car on trouve les traces d’une importante activité lainière dans la région dès le XVIIIème siècle.
La filature de laines tournera pendant plus d’un siècle, jusqu’en 1960, ce sera la dernière à fonctionner en Ardèche.

En 1975, lorsque les fondateurs d’Ardelaine la découvrent, elle est en ruines. Pendant 7 ans, ils remettent en état les bâtiments et se forment aux métiers de la laine. L’ancien bâtiment, vieux de près de cinq siècles, commence une nouvelle vie.
Actuellement on y trouve la boutique d’Ardelaine et une partie des ateliers. De nouveaux bâtiments ont été construits pour accueillir le musée et le développement des activités d’Ardelaine. Ils sont construits dans le respect de l’architecture locale, ainsi l’ensemble du site est en harmonie avec son environnement.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2006 :