Final raté… pour la réforme de la contractualisation dans le secteur médico-social

Publié le

Final raté… pour la réforme de la contractualisation dans le secteur médico-social

La réforme visant à généraliser le contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) dans le secteur médico-social pour laquelle les fédérations et organisations bataillaient depuis plus d’un an, voit sa finalisation ratée selon la FEHAP, la FNAQPA, la FNADEPA, la FEGAPEI, l’AD-PA, la Croix-Rouge Française, Générations Mutualistes, l’APF, l’Unapei, et la Fédération APAJH.

Cette réforme visait à permettre une évolution de l’offre pour une meilleure réponse aux besoins des personnes et une restructuration du secteur reposant sur des logiques de simplification, de souplesse de gestion et de responsabilisation des financeurs comme des gestionnaires.

Malheureusement l’ensemble des organisations représentantes des gestionnaires regrette les positions dépassées, rigides et arc-boutées du gouvernement qui n’ont pu permettre d’aboutir à une solution consensuelle et partagée par tous.

Au contraire, les membres du Comité national d’organisation sanitaire et sociale (CNOSS) réunis le 6 juillet dernier ont à la majorité de voix voté contre les textes d’application de cette réforme, les autres membres se sont abstenus.

Pendant plus d’une année, les parties prenantes à la concertation ont collectivement tenté de conduire une réforme ambitieuse visant, par la généralisation des CPOM, à mettre en œuvre l’ensemble des évolutions auxquelles le secteur médico-social doit faire face.

Les fédérations et organisations du secteur attendent désormais des engagements fermes du gouvernement permettant d’atteindre les objectifs initiaux qu’il avait fixés, et auxquels chacun adhérait : reconnaissance des sièges sociaux associatifs et des autres organismes gestionnaires, liberté de gestion des marges dégagées dans le cadre du contrat et discutées dans le cadre d’un dialogue de gestion rénové avec les financeurs, pleine et entière liberté d’affectation des résultats pour l’ensemble des gestionnaires d’activités.

Elles demandent à ce qu’une nouvelle réunion de concertation soit organisée au plus vite, et au plus haut niveau.

Autres articles dans cette rubrique

Alerte sur la situation du grand-âge ! La FEHAP lance une campagne de communication coup de poing pour sensibiliser le grand public

Afin de susciter une prise de conscience collective face à l’immobilisme des pouvoirs publics en matière d’accompagnement du grand-âge, la FEHAP lance aujourd’hui une campagne de communication...

Election législatives - propositions de la FEHAP

Dans le cadre des élections législatives, la FEHAP a partagé avec les candidats ses propositions. Vous les trouverez dans le document en pièce jointe. En résumé : Renforcer la place du modèle privé...

Marie-Sophie Desaulle, réélue présidente de la FEHAP

Marie-Sophie Desaulle, réélue présidente de la FEHAP « Je suis convaincue de la force de notre modèle privé solidaire » Le Conseil d’administration de la FEHAP s’est réuni le mercredi 22 mai pour...

close